Elle tue sa mère et sa soeur – «Ses derniers moments ont dû être horribles»

Publié

Elle tue sa mère et sa sœur«Ses derniers moments ont dû être horribles»

Une trentenaire a été reconnue coupable d’un double meurtre commis en 2017. Après avoir abattu sa mère, elle a tiré sur sa sœur, qui était en train d’appeler son petit ami à l’aide au téléphone.

Megan Hargan (centre) a éliminé sa mère, Pamela (à gauche), puis sa sœur, Helen.

Megan Hargan (centre) a éliminé sa mère, Pamela (à gauche), puis sa sœur, Helen.

Police du comté de Fairfax

À l’annonce du verdict, elle a laissé tomber sa tête sur l’épaule de son avocat. Lundi, un jury du comté de Fairfax (Virginie) a reconnu Megan Hargan coupable d’avoir tué sa mère et sa sœur. Un double meurtre motivé par la jalousie et l’avidité, selon le procureur. «Les preuves présentées au procès ont révélé que Megan Hargan était en colère parce qu’elle pensait que sa mère favorisait sa sœur, Helen, et parce que Pamela n’avait pas effectué un virement de 400 000 dollars pour acheter une maison pour Megan», explique Steve Descano dans un communiqué.

Retour au 14 juillet 2017. Pamela Hargan, cadre supérieure de 63 ans et sa fille Helen, 23 ans et fraîchement diplômée de l’Université du Texas, sont retrouvées mortes dans leur maison de McLean. Un des corps gît dans la buanderie, l’autre dans une chambre à l’étage. Dans un premier temps, les enquêteurs privilégient la thèse d’un meurtre suivi d’un suicide: la jeune femme aurait tué sa mère avant de retourner l’arme contre elle. Des doutes commencent cependant à germer dans la tête des policiers chargés de l’enquête et, plus d’un an après le drame, la thèse du double meurtre commence à se dessiner.

Les enquêteurs découvrent notamment que Megan Hargan a tenté d’effectuer des transferts d’argent frauduleux depuis le compte de sa mère le jour et la veille de son décès. La trentenaire est arrêtée en novembre 2018. Selon les autorités, l’Américaine était très en colère contre sa mère parce qu’elle avait acheté une maison à sa sœur.

Le procès de Megan Hargan a été marqué par le témoignage glaçant de Carlos Gutierrez, le petit ami de Helen. Cet homme était au téléphone avec sa compagne au moment de sa mort. «Elle m’a dit que sa sœur avait tué sa mère. Elle avait l’air très effrayée et terrifiée. Je pouvais entendre sa bouche trembler et elle sanglotait», a-t-il raconté. Helen a expliqué à son petit ami qu’elle pensait que sa sœur avait tué leur mère parce qu’elle avait peur que celle-ci ne lui enlève sa fille de 8 ans. Carlos a alors supplié Helen de sortir de la maison, mais celle-ci a refusé de quitter les lieux, craignant pour la sécurité de l’enfant, écrit NBC.

«Elle me disait que la petite fille était aussi dans la maison et qu’elle ne savait pas comment la faire sortir», a témoigné Carlos. L’homme a fini par perdre le contact avec sa petite amie. Après avoir abattu sa propre sœur, Megan a pris le téléphone et expliqué au compagnon de sa sœur que celle-ci était en train de se disputer avec leur mère. «Je suis bouleversé de voir à quel point c’est dur à gérer. Je me sens mal tous les jours. Le plus dur, pour moi, c’est de penser à Helen. Ses derniers moments ont dû être horribles», confie Tammy North, la sœur de Pamela.

L’accusée sera fixée sur sa sentence à une date ultérieure. Son avocat n’a pas réagi au verdict, mais a martelé que sa cliente n’était pas sur les lieux pendant le crime.

(joc)

Ton opinion

0 commentaires