Inondations aux Etats-Unis – Seul, un pilote improvise et sauve 17 personnes
Publié

Inondations aux États-UnisSeul, un pilote improvise et sauve 17 personnes

Appelé à la rescousse, un pilote d’hélicoptère a pris tous les risques pour venir en aide à plusieurs victimes des intempéries meurtrières ayant frappé le Tennessee.

Pilote d’hélicoptère originaire de Nashville (Tennessee), Joel Boyers venait d’aider sa fiancée à obtenir son permis et le couple s’apprêtait à rentrer pour fêter cela samedi dernier. C’est à ce moment-là que l’Américain a reçu l’appel paniqué d’une femme domiciliée en Pennsylvanie: la maison de son frère, située à Waverly (Tennessee), était sous l’eau et l’homme était coincé sur son toit avec ses deux filles. Joel pouvait-il leur venir en aide?

«Je me suis demandé comment je me sentirais si je lui disais que je n’allais même pas essayer. Le fait est qu’elle a appelé la bonne personne, parce que je suis le seul à être assez fou pour tenter de faire ça», raconte le pilote à l’agence AP. Bravant une météo exécrable, Joel a dû slalomer entre les nombreuses collines de la région et les lignes à haute tension pour atteindre Waverly, petite ville cruellement touchée par les intempéries et située à près de 100 kilomètres de Nashville.

Un lien à vie

Juste avant d’arriver sur place, Joel s’est posé dans un champ pour chercher la localisation de la maison en question. Mais le réseau Internet étant hors service, le pilote a réalisé qu’il allait devoir se débrouiller autrement. Il découvre alors un paysage de désolation: «Deux maisons étaient en feu. Il y avait des voitures dans les arbres. Il y avait des tonnes de débris. Je savais que personne n’allait pouvoir nager là-dedans», témoigne l’Américain. Seul dans le ciel, Joel a commencé à multiplier les allers-retours pour secourir les gens coincés sur les toits des maisons.

Au bout du compte, le héros du jour a sauvé la vie de 17 personnes, assisté de sa fiancée qui jouait le rôle de copilote. Pour effectuer ses sauvetages, l’Américain a dû manœuvrer autour des lignes à haute tension, équilibrer ses patins sur des toits en pente et planer au-dessus des eaux en furie. Autant dire que ses 16 années d’expérience lui ont été précieuses. Fier de son exploit, Joel se dit surtout très reconnaissant d’avoir vécu une telle expérience: «Quelques jours avant, j’avais prié pour que Dieu donne un sens à ma vie, et j’ai fini par recevoir cet appel. Ma fiancée et moi sommes liés à vie à ces gens», confie-t-il.

Vingt personnes ont perdu la vie samedi dernier à Waverly.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion