Séparation avec Gerard Piqué: Shakira sort du silence: «C'est difficile d'en parler»

Publié

Séparation avec Gerard PiquéShakira sort du silence: «C'est difficile d'en parler»

La chanteuse, en plein divorce avec le footballeur Gerard Piqué, a confié vivre les moments «les plus sombres de sa vie».

Début juin, coup de tonnerre sur la planète people: un des couples les plus glamours du monde annonce qu'il se sépare. Shakira et Gerard Piqué rompent. Quatre mois et demi plus tard, la chanteuse a décidé de sortir du silence dans le magazine Elle. Elle a accepté de se livrer mais indique que «c'est difficile d'en parler, surtout parce que je le traverse encore, et (...) parce que notre séparation n'est pas comme une séparation officielle».

Le couple s'était formé en 2010.

Le couple s'était formé en 2010.

AFP

La chanteuse colombienne, en plus de souffrir de cette séparation, n'arrive pas à se changer les idées. Elle a «des paparazzis qui campent dehors, devant chez [elle], 24h/24 et 7j/7». «Il n'y a pas d'endroit où je puisse me cacher d'eux avec mes enfants, à part ma propre maison. Nous ne pouvons pas nous promener dans le parc comme une famille ordinaire ou aller manger une glace ou faire n'importe quelle activité sans que des paparazzis nous suivent. Donc c'est dur».

Elle l'affirme, «sa mission numéro un», c'est de protéger ses deux garçons, Milan, neuf ans, et Sasha, sept ans. Une tâche difficile parce qu'«ils entendent des choses à l'école de la part de leurs amis ou ils tombent sur des nouvelles désagréables sur Internet».

Instagram

Cette rupture est d'autant plus difficile que Shakira fait partie de ces femmes «qui ont eu le grand rêve d'avoir une famille pour toujours» et de «voir ce rêve brisé ou déchiqueté en morceaux est probablement l'une des choses les plus douloureuses que vous puissiez traverser».

La chanteuse a parfois «l'impression que tout cela n'est qu'un mauvais rêve et qu'[elle va] se réveiller à un moment donné. Mais non, c'est réel». Shakira n'est pas naïve, elle sait qu'un divorce est parfois un combat, notamment pour la garde des enfants. Mais «je suis convaincue que nous trouverons ce qui est le mieux pour leur avenir». Avant de rappeler qu'avant que Milan ne rentre à l'école, elle avait une «vie de nomade» et qu'elle a tout plaqué pour s'installer à Barcelone.

«L'un de nous deux a dû faire un sacrifice, n'est-ce pas?», lance-t-elle. «Soit il arrêtait son contrat avec Barcelone et déménageait aux États-Unis avec moi, où se trouve ma carrière, soit je devais le faire à la place (...) et je l'ai fait, j'ai mis ma carrière entre parenthèses, je suis venue en Espagne pour le soutenir pour qu'il puisse jouer au football et gagner des titres (…) C'est tout ce que je peux dire». Un discours qui résonne étrangement avec celui de Gisele Bündchen qui a mis sa carrière de mannequin en sourdine pour que son mari, Tom Brady, puisse poursuivre la sienne.

(mc)

Ton opinion

1 commentaire