Emploi au Luxembourg – Si le CDI reste la norme, le CDD gagne du terrain
Publié

Emploi au LuxembourgSi le CDI reste la norme, le CDD gagne du terrain

LUXEMBOURG - Un peu plus de 8% des salariés travaillent en contrat temporaire. Un chiffre en nette progression.

Les jeunes sont les plus concernés par les contrats temporaires.

Les jeunes sont les plus concernés par les contrats temporaires.

Le Luxembourg demeure encore le pays du CDI (contrat à durée indéterminée) avec un des plus hauts taux d'Europe, autour de 92%, selon les derniers chiffres d'Eurostat. Le pourcentage des CDD (contrats à durée déterminée), estimé à 8%, reste cependant largement inférieur à celui de la France (16%) et de l'Allemagne (13%).

Mais la dynamique est tout autre avec un certain développement des contrats temporaires. Ainsi, la part des CDD a augmenté de 69% entre 2004 et 2014 sur le marché du travail luxembourgeois. Les statistiques fournies par l'Adem vont dans le même sens. En 2014, 30% des offres étaient des CDD, contre 34% l'année dernière, soit une augmentation de 4 points. Les premiers concernés par cette flexibilité sont les jeunes. 45,5% des 15-24 ans travaillaient en contrat temporaire sur les trois premiers trimestres de l'année 2015.

Une tendance qui se vérifie sur le terrain. Sébastien Pourbaix, chasseur de têtes, a pu constater «un regain des CDD pour les profils juniors. Les personnes expérimentées se tourneront rarement vers ce type d'offre, en raison du manque de stabilité». Avec une période d'essai de six mois au maximum, l'employeur dispose «d'une certaine souplesse pour ne pas avoir forcément recours aux CDD. Mais il arrive que des entreprises l'utilisent en raison d'une conjoncture encore un peu frileuse», conclut le recruteur.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion