Meghan Markle: «Si tu ne confirmes pas que je suis ta petite amie, je te quitte»

Publié

Meghan Markle«Si tu ne confirmes pas que je suis ta petite amie, je te quitte»

Un livre explosif rédigé par un journaliste du «Times» dresse un portrait désastreux de la duchesse de Sussex, entre coups de colère, arrogance, harcèlement et intimidation. 

Selon une ex-employée, Harry et Meghan se comportaient comme des adolescents.

Selon une ex-employée, Harry et Meghan se comportaient comme des adolescents.

AFP

Après le deuil, les révélations fracassantes. Les auteurs se bousculent pour sortir leur livre, quelques jours après le dernier adieu à la reine Elizabeth II. Dans un ouvrage intitulé «Extracts of Courtiers: the Hidden Power Behind the Crown», un journaliste au «Times», dresse un portrait catastrophique de Meghan Markle. Il revient principalement sur une question épineuse: le comportement de l’Américaine avec son personnel, sur lequel elle faisait régner un climat de terreur. 

Pour rappel, lorsque les Sussex ont quitté le Royaume-Uni avec fracas, deux anciens employés avaient accusé l’ex-actrice de les avoir harcelés. L’un d’eux avait porté plainte. Buckingham Palace avait alors ouvert une enquête interne. On ne connaîtra sans doute jamais le contenu du rapport rendu en juin dernier, le palais ayant décidé de le garder secret. Buckingham a-t-il préféré «enterrer» le dossier pour protéger Meghan Markle? Possible, si l’on en croit le livre de Valentine Low, dont le Daily Beast cite quelques extraits.

Une jeune employée humiliée

Le journaliste écrit notamment qu’un jour, la duchesse de Sussex a humilié une jeune employée en lui hurlant dessus. «Ne vous en faites pas. S'il y avait quelqu'un d'autre à qui je pouvais demander de faire ça, je le ferais», a lancé l’ex-actrice. L’employée a éclaté en sanglots au moment où le prince William l’a réconfortée, lui assurant qu’elle faisait du bon travail. Six mois avant son mariage avec Harry, l’ancienne actrice a par ailleurs lancé à un conseiller de son futur époux: «Je crois que nous savons tous les deux que je serai une de tes patronnes, bientôt.» Reprise sur son comportement trop dur, l’Américaine a rétorqué: «Ce n’est pas mon job de dorloter les gens.»

Après l’union des Sussex, Samantha Cohen est devenue leur secrétaire particulière par intérim. Une expérience à laquelle elle a rapidement mis fin. «Sam a toujours dit que c’était comme travailler pour un couple d’adolescents. Ils étaient impossibles et la poussaient à bout. Elle était effondrée», confie une source à l’auteur du livre. Valentine Low écrit par ailleurs que l’assistante personnelle de la duchesse, Melissa Touabti, n’est restée que six mois à son poste. Elle aurait notamment essuyé la colère de l’ancienne actrice lorsqu’elle lui a expliqué que la famille royale ne pouvait pas accepter de cadeaux provenant de sociétés.

Un ultimatum à Harry

L’auteur écrit encore que la duchesse de Sussex a posé un ultimatum à Harry au début de leur relation. «Si tu ne publies pas un communiqué qui confirme que je suis ta petite amie, je vais rompre avec toi», affirme une source citée par le journaliste. Selon un autre informateur, ce coup de pression a mis Harry dans ses petits souliers: «Il paniquait.» On apprend par ailleurs que Meghan Markle se pliait de mauvaise grâce à ses obligations royales. Lors d’une tournée en Australie en 2017, quelqu’un l’a entendue pester: «Je n’arrive pas à croire que je ne sois pas payée pour ça.»

(joc)

Ton opinion

18 commentaires