Football – Sifflé tout le match pour son soutien à la Palestine
Publié

FootballSifflé tout le match pour son soutien à la Palestine

Le défenseur du PSG Achraf Hakimi a été sifflé par le public israélien, lundi soir. En cause, son soutien affiché il y a plusieurs mois à la cause palestinienne.

Paris Saint-Germain's Moroccan defender Achraf Hakimi (L) fights for the ball with Lille's Turkish forward Burak Yilmaz during the French Champions' Trophy (Trophee des Champions) final football match between Paris Saint-Germain (PSG) and Lille (LOSC) at the Bloomfield Stadium in Tel Aviv, Israel, on August 1, 2021. (Photo by EMMANUEL DUNAND / AFP)

Paris Saint-Germain's Moroccan defender Achraf Hakimi (L) fights for the ball with Lille's Turkish forward Burak Yilmaz during the French Champions' Trophy (Trophee des Champions) final football match between Paris Saint-Germain (PSG) and Lille (LOSC) at the Bloomfield Stadium in Tel Aviv, Israel, on August 1, 2021. (Photo by EMMANUEL DUNAND / AFP)

AFP/Emmanuel Dunand

Quand politique et football ne font pas bon ménage... Le néo-Parisien Achraf Hakimi l'a a appris à ses dépens. Pour son premier match officiel avec le PSG, l'international marocain a été sifflé à chaque ballon touché, lors du Trophée des champions, lundi soir contre Lille (défaite 1-0 du PSG).

Pour mémoire, le match avait été délocalisé à Tel-Aviv, en Israël, où quelques milliers de personnes ont décidé de prendre en grippe le latéral de 23 ans. Ces derniers lui ont vraisemblablement reproché son soutien à la cause palestinienne. En mai dernier, le joueur avait, à l'instar de nombreux footballeurs, tweeté un très équivoque «FreePalestine» agrémenté d'un cœur déchiré.

Rappelons que le printemps a été marqué par une série d'affrontement au Proche-Orient, qui ont causé la mort de 272 personnes, dont 256 côté palestinien.

À l'issue de la rencontre, l'entraîneur parisien Mauricio Pochettino a expliqué avoir conseillé à son joueur de «rester concentré». Le Marocain a également reçu une vague de soutiens sur les réseaux sociaux. Des journalistes français ont dénoncé l'incohérence de ces sifflets au regard du réchauffement des relations diplomatiques entre Israël et le Maroc, mais également critiqué le choix de la Ligue de football professionnel d'organiser le match en Israël.

Le magazine «SoFoot» s'est d'ailleurs fendu d'un commentaire équivoque sur le comportement du public lors de la rencontre:

(th/L'essentiel)

Ton opinion