En Grèce – Six corps retrouvés au large de l'île de Lesbos
Publié

En GrèceSix corps retrouvés au large de l'île de Lesbos

Six corps sans vie ont été découverts, mardi matin, sur une côte de l'île grecque de Lesbos, sans doute victimes d'un naufrage de bateau de migrants, a-t-on appris auprès de la police portuaire.

This photograph taken on March 30, 2021 shows an aerial view of the new refugee camp of Kara Tepe or Mavrovouni in Mytilene, on Lesbos. - EU home affairs commissioner Ylva Johansson pledged 276 million euros ($326 million) of EU money for new camps on the islands of Lesbos, Chios, Samos, Kos and Leros, where nearly 14,000 migrants are hosted, during a visit to the island of Lesbos, which hosts more than 8,000 asylum seekers. She said it was imperative to find "new political solutions" to share the burden between EU states. (Photo by AFP)

Les garde-côtes poursuivent les recherches pour retrouver d'autes éventuelles victimes.

AFP

Selon les premières informations des garde-côtes, «quatre corps ont été découverts» par un passant sur la plage d'Ano Skala, à un kilomètre du port de Mytilène, chef-lieu de l'île égéenne et «deux autres ont été repêchés dans l'eau». Il s'agit de trois hommes et de trois femmes, qui ne portaient pas de gilets de sauvetage. Leurs dépouilles ont été transférées à l'hôpital de l'île pour une autopsie, selon un responsable du bureau de presse des garde-côtes.

Il s'agirait d'«étrangers», selon les garde-côtes qui poursuivent les recherches pour «retrouver d'éventuelles autres personnes décédées ou en danger». Trois patrouilleurs de la police portuaire et un hélicoptère participent aux recherches, selon une source locale.

Contrôles durcis

Ni leur embarcation ni aucun débris n'ont pour l'heure été retrouvés, selon la police portuaire. L'île de Lesbos, à moins de dix milles marins des côtes occidentales turques, est un passage habituel des migrants venant de l'Asie et du Moyen-Orient, via la Turquie, à destination de l'Europe de l'ouest.

La Grèce à l'aide de Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières, a considérablement resserré les contrôles, ces dernières années, limitant les arrivées des migrants sur ces îles du nord-ouest de l'Égée. Pendant la grande crise migratoire de 2015, près d'un million de personnes étaient passées par ces îles, en Grèce, pour se rendre en Europe occidentale.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires