Initiative au Luxembourg – Soie d’araignée et bambou pour remplacer l’acier

Publié

Initiative au LuxembourgSoie d’araignée et bambou pour remplacer l’acier

LUXEMBOURG - Les jeunes qui participaient à l’Innovation Camp, chez Paul Wurth, mercredi, ont fait preuve d’une imagination débordante.

60 jeunes, de 16 à 22 ans, ont participé ce mercredi à l’Innovation Camp.

60 jeunes, de 16 à 22 ans, ont participé ce mercredi à l’Innovation Camp.

L'essentiel

Par quels matériaux durables remplacer l’acier utilisé dans les frigos, les voitures ou encore les maisons? Telle était l’épineuse question à laquelle étaient confrontés 60 jeunes de 16 à 22 ans, ce mercredi. Elle leur était posée dans le cadre de l’Innovation Camp, organisé par l’ASBL Jonk Entrepreneuren Luxembourg, en collaboration, cette année, avec l’entreprise luxembourgeoise d’ingénierie industrielle, Paul Wurth.

Dans la catégorie électroménager, c’est l’équipe 4Plastiques qui a remporté le prix. «Il a fallu faire un solide brainstorming mais nous avons eu l’idée de remplacer l’acier par du plastique biodégradable à base d’amidon de maïs», explique Arthur Lacoste, 18 ans, du Lycée de garçons Luxembourg.

Travailler ensemble

En construction, le groupe Greenhouse a gagné avec des structures en bambou et du ciment au chanvre. «Le bambou est utilisé en Asie et le ciment au chanvre nous permet d’adapter cette structure au climat européen», souligne Marc-Alan Knepper, du Lycée privé Fieldgen. Et dans la catégorie transport, Team Innovation s’est distinguée avec un mélange de caoutchouc et de soie d’araignée.

«La soie d’araignée serait utilisée dans une proportion de 10% pour assouplir le caoutchouc. Maintenant, il va falloir trouver comment en produire en grande quantité», sourit Joseph Krampe, 17 ans, du Lycée Vauban. Dans les groupes, les élèves de différents lycées ne se connaissaient pas mais ils ont «adoré travailler ensemble!».

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion