Guerre en Ukraine: Schröder privé d'une partie de ses avantages d'ex-chancelier

Guerre en UkraineSchröder privé d'une partie de ses avantages d'ex-chancelier

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé le 24 février, à l'aube, une «opération militaire» en Ukraine. Suivez la situation en temps réel.

1 / 279
19.05 Environ la moitié des entreprises étrangères qui ont conclu un contrat de fourniture de gaz avec le géant russe Gazprom ont ouvert un compte en roubles auprès de Gazprombank pour honorer leurs paiements, a indiqué jeudi le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak.

19.05 Environ la moitié des entreprises étrangères qui ont conclu un contrat de fourniture de gaz avec le géant russe Gazprom ont ouvert un compte en roubles auprès de Gazprombank pour honorer leurs paiements, a indiqué jeudi le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak.

AFP
19.05 Une attaque dans un village du sud-ouest de la Russie, situé à la frontière avec l’Ukraine, dans la région de Koursk, a fait un mort et des blessés, a indiqué jeudi le gouverneur de cette région.

19.05 Une attaque dans un village du sud-ouest de la Russie, situé à la frontière avec l’Ukraine, dans la région de Koursk, a fait un mort et des blessés, a indiqué jeudi le gouverneur de cette région.

AFP
18.05 Le premier soldat russe jugé pour crime de guerre en Ukraine depuis le début de l’invasion russe a plaidé coupable mercredi, reconnaissant l’ensemble des faits qui lui sont reprochés.

18.05 Le premier soldat russe jugé pour crime de guerre en Ukraine depuis le début de l’invasion russe a plaidé coupable mercredi, reconnaissant l’ensemble des faits qui lui sont reprochés.

AFP
jeudi, 19.05.2022
14:09

La Russie expulse cinq diplomates portugais

L'ambassadeur du Portugal à Moscou été convoqué, jeudi, au ministère russe des Affaires étrangères, qui a «vivement protesté contre la décision provocatrice des autorités portugaises de déclarer ''personae non gratae'' dix collaborateurs» de la mission russe au Portugal.

Ils ont 14 jours pour quitter le territoire russe. «Le gouvernement portugais proteste contre cette décision des autorités russes qui n'a d'autre justification que de simples représailles», a réagi le ministère des Affaires étrangères à Lisbonne dans un communiqué.

Schröder, proche de Poutine, privé d'une partie de ses avantages d'ex-chancelier

L'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder, proche de Vladimir Poutine et détenteur de plusieurs mandats dans des groupes russes, a été privé d'une partie de ses avantages d'ex-dirigeant, dont l'attribution de bureaux, a-t-on appris jeudi de source parlementaire.

«Les groupes parlementaires de la coalition ont tiré les conséquences du comportement de l'ancien chancelier et lobbyiste Gerhard Schröder face à l'invasion russe en Ukraine», indique la commission budgétaire du Bundestag, la chambre basse du parlement allemand. Il conserve cependant sa protection policière et sa pension de retraite d'ex-chancelier (1998-2005).

10:41

Le soldat russe jugé pour crime de guerre «demande pardon»

Le premier soldat russe jugé pour crime de guerre en Ukraine depuis le début de l'invasion russe a «demandé pardon» jeudi à la veuve du civil ukrainien tué, a constaté une journaliste de l'AFP durant l'audience dans un tribunal de Kiev.

«Je sais que vous ne pourrez pas me pardonner, mais je vous demande pardon», a dit le sous-officier de 21 ans, Vadim Chichimarine, lors d'un échange avec Katerina Chelipova, la veuve de l'homme de 62 ans qu'il reconnaît avoir tué dans le nord-est de l'Ukraine le 28 février.

09:22

L’Italie compte s’affranchir de sa dépendance au gaz russe en 2024

L’Italie devrait «devenir indépendante du gaz russe au second semestre 2024», grâce à ses efforts visant à diversifier ses fournisseurs entamés dans la foulée de l’invasion de l’Ukraine, a estimé jeudi le chef du gouvernement Mario Draghi. «Nous avons agi rapidement pour réduire la part de gaz naturel que nous importons de Russie», soit 40% du total en 2021, et «les premiers effets» de cette politique «se ressentiront dès la fin de l’année 2022», a-t-il déclaré devant les sénateurs.

Le ministre de la Transition écologique Roberto Cingolani avait prévu en avril un délai plus court, en assurant que l’Italie devrait réussir à se passer du gaz russe en l’espace de 18 mois. Auparavant, il avait estimé que la péninsule avait besoin de «24 à 30 mois» pour y arriver. L’Italie cherche également à accroître sa production d’énergies renouvelables, en «supprimant les obstacles bureaucratiques» aux investissements, car c’est la «seule façon» de se libérer de l’obligation d’importer des combustibles fossiles, a fait valoir M. Draghi.

En même temps, «nous devons maintenir la pression sur la Russie par le biais de sanctions, afin d’amener Moscou à la table des négociations», a dit M. Draghi.

08:59

La moitié des clients étrangers de Gazprom ont ouvert un compte en roubles (ministre russe)

Environ la moitié des entreprises étrangères qui ont conclu un contrat de fourniture de gaz avec le géant russe Gazprom, ont ouvert un compte en roubles auprès de Gazprombank pour honorer leurs paiements, a indiqué jeudi, le vice-Premier ministre russe, Alexandre Novak, cité par Ria Novosti.

Selon le ministre, «54 entreprises» sont liées par un contrat avec Gazprom Export. «Selon mes chiffres, environ la moitié ont déjà ouvert dans notre banque des comptes spéciaux – en devises et en roubles – pour permettre le virement en devises, leur conversion en roubles et le paiement du gaz fourni en roubles», a-t-il précisé.

«Dans les prochains jours, nous aurons la liste définitive de ceux qui ont payé en roubles et ceux qui ont refusé de payer», a-t-il ajouté. En réponse au gel de quelque 300 milliards de dollars de réserves en devises dont la Russie disposait à l’étranger, le Kremlin a promulgué un décret introduisant à partir d’avril, une nouvelle procédure de paiement du gaz en deux phases, avec d’abord un versement sur un compte de Gazprombank en euros ou dollars, puis la conversion en roubles sur un second compte ouvert auprès du même établissement.

08:37

Adhésion à l’UE: Kiev dénonce un «traitement de seconde zone» par «certaines capitales»

Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a dénoncé jeudi un «traitement de seconde zone» de la part de «certaines capitales» au sujet de la candidature ukrainienne pour adhérer à l’Union européenne.

«L’ambiguïté stratégique sur la perspective européenne de l’Ukraine pratiquée par certaines capitales de l’UE au cours des dernières années a échoué et doit cesser», a-t-il affirmé sur Twitter, évoquant un «traitement de seconde zone». Le chancelier allemand Olaf Scholz a affirmé jeudi qu’il n’était pas favorable à l’octroi à l’Ukraine d’un «raccourci» en vue d’une adhésion à l’UE.

08:14

Ukraine : Scholz pas favorable à un «raccourci» pour une adhésion rapide à l’UE

Le chancelier allemand Olaf Scholz a affirmé jeudi qu’il n’était pas favorable à l’octroi à l’Ukraine d’un «raccourci» en vue d’une adhésion à l’Union européenne (UE) qui, selon lui, n’est «pas une affaire de quelques mois ou quelques années».

«Le fait qu’il n’y ait pas de raccourci sur la voie de l’adhésion à l’UE (de l’Ukraine) est un impératif d’équité envers les six pays des Balkans occidentaux» qui souhaitent de longue date rejoindre le bloc européen, a-t-il souligné lors d’un discours devant les députés du Bundestag. Le président français «Emmanuel Macron a raison de souligner que le processus d’adhésion n’est pas une affaire de quelques mois ou de quelques années», a-t-il ajouté.

08:13

1.730 militaires ukrainiens d’Azovstal se sont rendus depuis lundi (ministère russe)

Le ministère russe de la Défense a annoncé jeudi que 1.730 militaires ukrainiens retranchés sur le site sidérurgique d’Azovstal de Marioupol s’étaient rendus depuis lundi.

«Au cours des 24 dernières heures, 771 combattants du régiment nationaliste Azov se sont rendus sur le site sidérurgique d’Azovstal à Marioupol. Au total depuis le 16 mai, 1.730 combattants, dont 80 blessés, se sont constitués prisonniers», indique le ministère dans un communiqué.

05:41

Un mort et des blessés dans une attaque en Russie près de la frontière ukrainienne

Une attaque dans un village du sud-ouest de la Russie, situé à la frontière avec l’Ukraine, dans la région de Koursk, a fait un mort et des blessés, a indiqué jeudi, le gouverneur de cette région.

«Une autre attaque ennemie à Tyotkino, qui a eu lieu à l’aube, s’est malheureusement achevée en tragédie. Pour le moment, nous avons connaissance de la mort d’au moins un civil», a indiqué Roman Starovoyt, sur Telegram, précisant que d’autres personnes avaient été blessées et recevaient des soins médicaux.

mercredi, 18.05.2022
20:20

Réouverture de l'ambassade des États-Unis à Kiev

Les Etats-Unis ont rouvert, mercredi, leur ambassade à Kiev, fermée mi-février avant l'invasion russe de l'Ukraine, a annoncé le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

18:45

La fermeture du bureau CBC/Radio-Canada en Russie «inacceptable»

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a dénoncé sur Twitter mercredi la décision «inacceptable» de Moscou de fermer le bureau du média public canadien CBC/Radio-Canada en Russie, en réplique à l’interdiction de diffusion de chaînes du groupe russe RT au Canada.

«Par sa décision d’expulser des médias canadiens de Moscou, Poutine tente de les empêcher de rapporter des faits et c’est inacceptable», a déclaré Justin Trudeau, ajoutant que «les journalistes doivent pouvoir travailler en toute sécurité – sans censure, intimidation ou ingérence».

18:00

Washington «confiant» sur la possibilité de «répondre aux inquiétudes de la Turquie»

Les États-Unis sont «confiants quant au fait que la Suède et la Finlande auront une procédure d'adhésion (à l'Otan) efficace et quant à la possibilité de répondre aux inquiétudes de la Turquie», a fait savoir mercredi la Maison Blanche.

15:03

Bruxelles propose une nouvelle aide allant jusqu'à neuf milliards d'euros

La Commission européenne a proposé mercredi une «nouvelle assistance macrofinancière» à l'Ukraine d'un montant «allant jusqu'à 9 milliards d'euros en 2022», sous forme de prêts, pour aider ce pays à faire face aux conséquences de la guerre.

L'Union européenne a déjà mobilisé près de 4,1 milliards d'euros pour soutenir l'Ukraine dans le domaine économique, social et financier, selon l'exécutif européen. Dont 1,2 milliard d'euros d'assistance macrofinancière, mais aussi notamment une aide humanitaire. L'UE a également fourni à ce pays une aide militaire de 1,5 milliard d'euros, à laquelle doit s'ajouter une tranche de 500 millions.

15:00

Un millier de militaires ukrainiens toujours à Azovstal, selon un séparatiste prorusse

Un millier de militaires ukrainiens, dont leurs commandants, sont encore retranchés sur le site sidérurgique d'Azovstal de Marioupol, aaffirmé mercredi un dirigeant séparatiste prorusse, après que Moscou a annoncé que 959 combattants s'étaient rendus depuis lundi.

Il y avait initialement «plus de 2 000 personnes» dans l'aciérie, a déclaré le dirigeant de la république autoproclamé du Donetsk Denis Pouchiline lors d'une rencontre avec la presse à Marioupol, à laquelle a participé l'AFP dans le cadre d'un voyage organisé par le ministère russe de la Défense.

Compte-tenu des redditions depuis lundi, il en reste «un peu plus de la moitié», a-t-il ajouté, soit un millier. «Les commandants, les combattants de haut rang du régiment Azov ne sortent pas pour l'instant», a précisé le dirigeant séparatiste.

12:13

La Russie annonce expulser 24 diplomates italiens et 27 espagnols

La diplomatie russe a annoncé, mercredi, expulser 24 diplomates italiens et 27 espagnols, en représailles à celles de Russes, dans la foulée de l’offensive russe contre l’Ukraine.

Quelques minutes plus tôt, Moscou avait annoncé que 34 diplomates français étaient désormais «personae non gratae».

12:11

Ukraine: le soldat russe jugé pour crime de guerre a plaidé coupable

Le premier soldat russe jugé pour crime de guerre en Ukraine depuis le début de l’invasion russe a plaidé coupable mercredi, reconnaissant l’ensemble des faits qui lui sont reprochés.

Interrogé sur le fait de savoir s’il reconnaissait «sans réserve» l’intégralité de l’acte, comprenant les chefs d’accusation de crime de guerre et de meurtre prémédité, le sous-officier de 21 ans, Vadim Chichimarine, a répondu «oui».

11:46

Le premier procès pour crime de guerre s'est ouvert

Le premier procès d'un soldat russe pour crime de guerre, depuis l'entrée des troupes de Moscou sur le territoire ukrainien, s'est ouvert mercredi, à Kiev.

«La séance est ouverte», a déclaré la juge, peu après l'arrivée dans la salle d'audience de Vadim Chichimarine, 21 ans, accusé d'avoir abattu un civil de 62 ans, le 28 février, dans le nord-est de l'Ukraine.

AFP
11:00

La Russie annonce expulser 34 diplomates français

La Russie a annoncé mercredi expulser 34 diplomates français, en représailles aux expulsions en avril, par la France, de 41 Russes, dans la foulée de l'offensive en Ukraine.

L'ambassadeur de France à Moscou, Pierre Lévy, a été convoqué mercredi, au ministère russe des Affaires étrangères, et s'est vu remettre une note signifiant que «34 collaborateurs des établissements diplomatiques français en Russie ont été déclarés «personae non gratae»», a indiqué la diplomatie russe, dans un communiqué. Ils doivent quitter la Russie d'ici deux semaines, selon la même source.

10:26

Le Kremlin accuse l’Ukraine d'«absence totale de volonté» de négocier

Le Kremlin a accusé mercredi l’Ukraine d’»absence totale de volonté" de négocier avec la Russie pour mettre fin au conflit en cours sur le sol ukrainien depuis le début de l'offensive russe le 24 février.

«Les négociations n’avancent pas et nous constatons une absence totale de volonté des négociateurs ukrainiens de poursuivre ce processus», a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, alors que la veille la présidence ukrainienne avait dit que les pourparlers étaient suspendus à cause de la Russie.

«Le processus de négociations est en pause», avait déclaré mardi Mykhaïlo Podoliak, un conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky. «La Russie ne fait pas preuve d’un élément clé: la compréhension de (...) ce qui se passe actuellement dans le monde et de son rôle extrêmement négatif», a-t-il affirmé. Plusieurs rencontres entre négociateurs des deux camps ont eu lieu mais n’ont donné aucun résultat concret. La dernière rencontre entre les chefs des délégations, Vladimir Medinski côté russe et David Arakhamia pour l’Ukraine, remonte au 22 avril, selon les agences russes.

10:25

Le Kremlin n’a «pas d’information» sur le procès pour crime de guerre d’un soldat russe en Ukraine

Le Kremlin a assuré n’avoir aucune information sur le cas du soldat russe jugé à partir de mercredi pour crime de guerre en Ukraine, tout en accusant Kiev de fabriquer les accusations de ce type visant la Russie.

«Nous n’avons jusqu’à présent aucune information. Et les possibilités d’aider (le prévenu) sont très limitées en l’absence de représentation diplomatique», a dit Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, qui estime que les nombreuses accusations de crimes de guerre visant l’armée russe étaient «des fakes ou des mises en scène».

4250 commentaires