Basket-ball luxembourgeois – Soleuvre a un appétit d'ogre

Publié

Basket-ball luxembourgeoisSoleuvre a un appétit d'ogre

SOLEUVRE - En s'offrant l'Amicale, le week-end dernier, Soleuvre a confirmé son statut d'équipe-surprise de la saison.

Le retour de Pitt Koster coïncide avec les nouvelles ambitions de Soleuvre.

Le retour de Pitt Koster coïncide avec les nouvelles ambitions de Soleuvre.

Editpress

En arrachant la victoire face à l'Amicale (88-85) dans les derniers instants sur un panier à trois points de Miller, Soleuvre est devenue la seconde équipe, après le T71, à faire chuter les hommes de Ken Diederich cette saison.

«Cette victoire, ce n'est pas de la chance», insiste Pitt Koster, dont le retour à Soleuvre coïncide avec le nouvel élan du club, condamné depuis des années à défendre sa place dans l'élite. Et pour la formation dirigée par Kevin Magdowski, actuellement 4e de Total League, l'appétit vient en mangeant. «Si nous gagnons nos deux prochains matches à Esch puis face aux Pikes, nous aurons de grandes chances d'aller en demi-finales», souligne Pitt Koster. En s'imposant dimanche, Soleuvre prendrait ainsi une marge sans doute définitive de 3 points d'avance sur Esch. Restera, la journée suivante, à distancer les Pikes qui, s'ils s'inclinaient dimanche face à Steinsel puis le 1er mars à Soleuvre, auraient aussi du mal à remonter un retard de 2,5 points à cinq journées de la fin de la saison.

«Ce ne sont que des hypothèses, mais tout le monde au club est content de vivre autre chose que la lutte pour le maintien. Et j'espère que ce ne sera pas que cette saison», note Koster. S'appuyant sur une bonne alchimie entre ses Américains, Miller et Barden, et un effectif où chacun a accepté son rôle, Soleuvre a pris goût à son nouveau statut d'épouvantail.

(Nicolas Martin)

Ton opinion