«Enslaved» – Sortis de l'esclavage, mais pas libres
Publié

«Enslaved»Sortis de l'esclavage, mais pas libres

Après nous avoir fait saliver avec une démo jouable, la version finale du jeu «Enslaved» nous laisse un goût d'inachevé.

Cent cinquante ans après nos jours, la nature reprend peu à peu ses droits sur la Terre dévastée par une énième guerre. Les rares survivants sont traqués par les robots de l’organisation Pyramid. Vous êtes Monkey, un gaillard qui parvient à échapper à ses ravisseurs. Ce héros couvert de scarifications, plus ou moins désirées, ne goûte pas longtemps aux joies de la liberté: sa compagne d’évasion, Trip, une hacker chevronnée, lui enfile une couronne spéciale qui permet de le contrôler et d’amplifier sa puissance. Elle vous oblige ensuite à l’escorter jusqu’à son village, armé d’un bâton magique et d’un bouclier.

Le gameplay d’«Enslaved» est malheureusement beaucoup trop assisté, que ce soit dans les combats ou dans les phases de plates-formes. Un manque flagrant de défis qui, peu à peu, nous envahit d’ennui. En outre, la caméra est capricieuse et la réalisation souffre de problèmes techniques. Dommage, car l’aventure s’annonçait trépidante.

Ton opinion