Solidarité au Luxembourg – SOS Détresse étend ses horaires, pour faire face
Publié

Solidarité au LuxembourgSOS Détresse étend ses horaires, pour faire face

LUXEMBOURG - Les horaires de l’association d’écoute sont élargis pour prendre en charge un maximum d'appels. La ligne est joignable pendant 12 heures tous les jours.

La quarantaine de bénévoles de SOS Détresse sont formés pour l’écoute. Ils répondent aux appels à l’aide de manière anonyme.

La quarantaine de bénévoles de SOS Détresse sont formés pour l’écoute. Ils répondent aux appels à l’aide de manière anonyme.

L'essentiel

«Les gens nous disent souvent qu’il est difficile de nous joindre à certains moments de la journée», affirme Marcelle Walch, de SOS Détresse. L’association, fondée en 1975, offre une aide anonyme et discrète aux personnes en détresse ou en crise. Et elle étend désormais ses horaires d’écoute téléphonique. À partir de ce jeudi, elle répond au téléphone de 11h à 23h tous les jours, ainsi que de 23h à 7h, les nuits du vendredi au samedi et du samedi au dimanche.

La quarantaine de bénévoles qui se relaient au sein de l’association, formés en continu à l’écoute, pourront ainsi prendre le temps qu’il faut pour aider encore plus d’appelants qu’auparavant. «Il nous arrive de rester en ligne une heure, quand la personne a besoin de développer un thème», commente Marcelle Walch. L’an dernier, SOS Détresse a répondu à quelque 2 800 appels. Soit six à sept personnes en détresse à aider chaque jour.

L'isolement complet

«Il s’agit souvent de problèmes relationnels de couple ou familiaux. Ou de conflits dont on n’ose pas parler avec un membre de la famille», explique Marcelle Walch. Des interrogations sur soi-même, en raison d’une séparation, un deuil, une vie à réorganiser après un accident de la vie font également partie du quotidien de SOS Détresse.

Tout comme la solitude. «En 2014, nous avons eu presque 500 personnes dans la solitude, l’isolement complet, qui avaient besoin de nous pour savoir comment renouer du relationnel».

Sur Internet www.454545.lu et au téléphone: 45 45 45.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion