Souffler, c'est aussi jouer au golf Château de Preisch
Publié

Souffler, c'est aussi jouer au golf Château de Preisch

Seul parcours de 27 trous de la Grande Région, le golf Château de Preisch entame sa 11e saison. Ses adhérents sont de 27 nationalités différentes.

La grande majorité des salariés du golf Château de Preisch sont sur le terrain en permanence pour l'entretien. (dr)

La grande majorité des salariés du golf Château de Preisch sont sur le terrain en permanence pour l'entretien. (dr)

Au golf Château de Preisch, c'est l'inverse du jeu de dames. Car souffler, c'est aussi et surtout jouer sur les 27 trous des trois parcours (Luxembourg, France et Allemagne). Ils s'étendent sur 107 hectares dont 52 de forêts et 7 d'étangs, entièrement clos par un mur de pierre datant de l'époque napoléonienne.

«À Preisch, la petite balle blanche est un concentré de monde. Nous avons plus de 1 200 membres de 27 nationalités différentes dont 80 % sont des résidents luxembourgeois», explique la directrice, Bernadette Froment. Preisch tourne avec une quinzaine de permanents dont la grande majorité (12) sont sur le terrain en permanence.

Un terrain qu'il faut entretenir. «Cette année, nous avons fait un gros travail sur la forêt. Nous avons dû abattre une centaine d'arbres, mais nous en avons replanté 150 d'espèces différentes. Nous respectons également une charte de l'eau qui nous permet d'abaisser sensiblement notre consommation annuelle», dit encore Bernadette Froment qui ne manque jamais de projets pour «son» golf.

S'il fallait une preuve que l'on se sent si bien à Preisch, surnommé le «septième golf luxembourgeois», la fidélité des membres suffit amplement.

Denis Berche

Ton opinion