Jeux vidéo – Soulja Boy revend des consoles controversées

Publié

Jeux vidéoSoulja Boy revend des consoles controversées

Le rappeur commercialise des consoles de jeux à un prix gonflé sur lesquelles sont installées entre autres des licences Nintendo, posant des questions de légalité.

Soulja Boy ne veut pas être considéré seulement en tant que rappeur.

Soulja Boy ne veut pas être considéré seulement en tant que rappeur.

AFP/Frederic J. Brown

Soulja Boy, rappeur américain connu pour son tube «Crank That», dans les années 2000, a créé la surprise en se lançant sur le marché des consoles de jeux vidéo, la semaine dernière. L'artiste, qui commercialise déjà entre autres une montre connectée, un smartphone et une tablette à son nom sur sa boutique en ligne, pourrait toutefois être rattrapé par la justice. Ses produits, la SouljaGame Console, intégrant 800 jeux, ainsi que la SouljaGame Handeld, console portable vendue avec 3 000 jeux préinstallés, sont en réalité fabriqués par Anbernic, société qui produit des consoles destinées à émuler des jeux développés pour d'autres plateformes.

Si la revente au prix fort de ces appareils émulant des jeux PS, Neo Geo, PC, Sega, GBA, et NES est légale, les licences qu'elles embarquent pourraient provoquer des représailles de la part des ayants-droits, comme Nintendo. «Honnêtement, je pense que tout est parfaitement légal et qu'il n'y aura aucune affaire juridique ou quoi que ce soit du genre», a-t-il expliqué à Rolling Stone. «Je n'ai aucun souci, aucune inquiétude, parce que tout ce que nous faisons est légal et a fait l'objet de recherches. Ce sont les gens de l'extérieur qui ne comprennent pas le type de partenariats conclus en coulisses qui sont inquiets».

«Je sais que c'est nouveau pour l'industrie. Je sais qu'ils se grattent la tête et qu'il va y avoir beaucoup de discussions, mais bon sang, je ne suis qu'une personne avec un rêve», a déclaré Soulja Boy au magazine, répondant aux critiques. «Je sais que j'ai été présenté au monde en tant que rappeur, danseur et producteur, mais ne me limitez pas à ça. Pensez en dehors des sentiers battus et donnez-moi vraiment une chance!».

(L'essentiel/man)

Ton opinion