Sous tension sans le savoir

Publié

Sous tension sans le savoir

Pas contents les Verts. Dans une réponse à une question parlementaire, ils accusent le gouvernement de jouer avec la santé des Luxembourgeois et d'empêcher, en plus, les citoyens de s'y opposer.

En cause: les antennes de GSM. En installer une qui dépasse 2 500 watts ne nécessite aujourd'hui qu'une autorisation ministérielle. Depuis un changement de la loi, en août 2007, il n'y a plus besoin de consultation publique. Les Verts accusent le ministre de l'Environnement, Lucien Lux, de se plier aux vœux des opérateurs de téléphonie, malgré des études scientifiques montrant qu'une concentration d'ondes, par la présence de plusieurs antennes sur un même lieu, peut être dangereuse.

Les Verts exigent donc que la consultation publique redevienne obligatoire. Début janvier, Lucien Lux avait souligné que l'étude scientifique invoquée par les Verts contiendrait des lacunes. Le gouvernement appliquerait déjà le principe de précaution en la matière.

Ton opinion