Sting va investir dans de jeunes entreprises

Publié

Sting va investir dans de jeunes entreprises

LUXEMBOURG - Sting veut combler un vide dans le financement des sociétés au Luxembourg.

Les six Luxembourgeois parient sur des sociétés en développement.

Les six Luxembourgeois parient sur des sociétés en développement.

editpress

Jusqu'à présent, on peut obtenir le soutien d'un Business angel, jusqu'à 100 000 euros. Ensuite, quand on a besoin de beaucoup d'argent frais, plus d'un million, on peut passer par une société de capital-risque. Mais quand on est encore en croissance ou en période de transmission par exemple, les solutions sont rares pour trouver de l'argent frais.

C'est donc le créneau choisi par Sting, Strategic investment in growth. Fondée par six Luxembourgeois bien implantés, Nobert Becker (Atoz, BCP), Jean-Claude Bintz (ex-Tango), Laurent Muller (Paddock Group), John Penning (Saphir Capital Partners), Dan Schneider (Tanzing Partners) et Alex Sulkowski (Atoz), Sting conseillera et investira entre 250 000 euros et un million en fonds propres. Elle a pour cela réuni 7 millions d'euros.

Ton opinion