Publié

Claude Wiseler«On attend les élections pour entrer au gouvernement»

LUXEMBOURG – Le président du CSV, Claude Wiseler, est l'invité de la «Story» de L'essentiel Radio toute la semaine.

Editpress/Julien Garroy

La séquence du 22 septembre

À un an des élections législatives, le patron du CSV, Claude Wiseler, ne cache pas son ambition de reprendre les rênes du pays. «On attend les élections pour faire un bon score et essayer d'entrer au gouvernement», lance-t-il.

Il évoque aussi le rajeunissement de son parti qu’il veut concrétiser lors des élections communales de juin 2023. «On va mettre en place un certain nombre de jeunes. Il y a toujours un phénomène d’identification, en politique. Les jeunes parlent aux jeunes. On essaye de rajeunir notre parti et ainsi notre électorat également», ajoute-t-il.

«Un grand musicien et un grand poète, je l'écoute depuis 50 ans»

La séquence du 21 septembre

Dans le troisième épisode de la story, le président du CSV, Claude Wiseler, se confie sur la crise et l’inflation, et notamment la hausse des prix des carburants. Ces derniers sont désormais plus élevés au Luxembourg et certains résidents n’hésitent pas à traverser la frontière pour se ravitailler en France.

«Il y a une inversion des prix avec les conséquences qu’on voit aujourd’hui. Nous avons demandé, en tant que parti, que la remise à la pompe soit prolongée. Le gouvernement a refusé pour les raisons qui sont les siennes. C’est à lui de voir quelles sont les conséquences budgétaires». estime-t-il.

«J’adore la musique faite par des musiciens qui écrivent leurs morceaux et qui savent utiliser les mots pour transmettre des sentiments»

La séquence du 20 septembre

Interrogé sur le bilan du gouvernement actuel, Claude Wiseler estime que du temps a été perdu dans les réformes. «Beaucoup de temps a été perdu pendant cette législature, même si le gouvernement a été confronté à des crises. Cela n’excuse pas tout», lance-t-il.

Selon lui, le gouvernement n’a pas avancé sur des dossiers importants comme le logement, la santé hors Covid et la fiscalité. Ce dernier détaille quelques-unes de ses propositions.

«On adapterait le barème des impôts à l’indexation. Il y a eu depuis 2017 une augmentation fiscale rampante. Cela soulagerait surtout les classes moyennes qui souffrent». Claude Wiseler propose également d’élargir les tranches d’impôt.

«Je vais voir les Rolling Stones en concert dès que je peux»

La séquence du 19 septembre

Claude Wiseler a été élu président du CSV, en avril 2021, avec 80% des votes, une marque de confiance importante. «C’est un travail difficile, notre parti a eu beaucoup de problèmes au cours des dernières années», explique celui qui a entamé un travail de refondation.

«C’est une occasion de faire quelque chose de nouveau», ajoute-t-il, en évoquant la modernisation du parti et l’effort de rajeunissement. «Donner aux jeunes talents la possibilité de se montrer et d’être sous les projecteurs».

Il cite l’exemple d’Elisabeth Margue, coprésidente du parti, sur qui il ne tarit pas d’éloges. «Elle est très jeune, elle est avocate, elle est brillante, franche et talentueuse», explique-t-il.

«J'écoutais ça quand j'étais adolescent, ça me donne toujours envie de bouger»

Comment retrouver la «Story»?

  • L'essentiel Radio: Du lundi au vendredi trois fois par jour (9h40 / 15h20 / 18h20).

  • lessentiel.lu: Un nouvel épisode est ajouté à l'article du lundi au vendredi.

  • Archive Web: Dans notre dossier vous trouverez les anciennes storys.

  • L'essentiel: Le meilleur de la semaine est à retrouver dans notre journal de vendredi.

(L'essentiel)

Ton opinion