Un an après l'attentat – Strasbourg veut faire revivre la magie de Noël

Publié

Un an après l'attentatStrasbourg veut faire revivre la magie de Noël

STRASBOURG - Le célèbre marché de Noël de Strasbourg commencera le 22 novembre. Le ville compte surmonter le souvenir de l'attentat qui avait fait cinq morts le 11 décembre 2018.

Le 11 décembre 2018, Chérif Chekatt a tué cinq hommes et blessé une dizaine de personnes.

Le 11 décembre 2018, Chérif Chekatt a tué cinq hommes et blessé une dizaine de personnes.

AFP/Patrick Hertzog

Avec plus de 300 chalets et quelque 500 animations, la 450e édition du marché de Noël de Strasbourg ouvrira le 22 novembre et animera les rues et places de la capitale alsacienne jusqu'au 30 décembre. «Le choix de l'authenticité et de la tradition, c'est aussi une manière pour Strasbourg de rappeler que rien ni personne ne pourra nous enlever Noël et ses traditions», a déclaré, lors d'une conférence de presse, le premier adjoint au maire, Alain Fontanel.

«Évidemment en organisant ce marché, on pense avant tout aux victimes et à leurs proches, aux blessés, mais la vie continue, c'est aussi un message de résistance et de résilience», a ajouté l'adjoint au maire, espérant que «la magie de Noël puisse être pleinement dans la ville».

Dispositif renforcé

Le maire PS de Strasbourg, Roland Ries, a souhaité à cette édition 2019, dont le Liban est le pays invité, un «succès au moins au niveau des années précédentes et si possible au-delà», avec une fréquentation «autour de deux millions de personnes». «Il faudra tenir compte de ce qu'il s'est passé l'année dernière et probablement renforcer notre dispositif», a souligné Roland Ries, ajoutant que «quelque chose», encore non défini, serait organisé le 11 décembre en mémoire des victimes de l'attentat.

Les chiffres de réservations d'hôtel «sont bons», a indiqué Alain Fontanel. Selon Paul Meyer, adjoint au tourisme, 319 000 nuitées avaient été enregistrées en 2018, un niveau quasiment stable. Outre des chants, illuminations diverses et une parade de pères Noël à vélo, le traditionnel sapin de 30 mètres de hauteur ornera la place Kléber, et la flèche de la cathédrale scintillera à la tombée de la nuit.

L'accès au centre contrôlé

La question de la sécurisation du centre-ville pendant cette période sera centrale, après l'équipée meurtrière le 11 décembre 2018, peu avant 20h, de Chérif Chekatt, un délinquant multirécidiviste de 29 ans fiché pour radicalisation islamiste. Armé d'un pistolet et d'un couteau, il avait tué cinq hommes et blessé une dizaine de personnes, avant de prendre la fuite. Il a été tué par la police, deux jours plus tard, dans le sud de la ville.

Le dispositif de sécurité prévu pour le marché de Noël doit être détaillé début novembre, par la préfecture du Bas-Rhin et la municipalité. Pendant le marché de Noël, l'accès au centre historique de Strasbourg, envahi par les touristes, est contrôlé.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion