Concert au Galaxie – Stromae, cette formidable bête de scène

Publié

Concert au GalaxieStromae, cette formidable bête de scène

AMNÉVILLE – Le chanteur belge a électrisé le Galaxie samedi soir, enchaînant hits festifs et morceaux à texte.

Lancé dans une grande tournée depuis près de six mois, passée notamment par la Rockhal en décembre, Stromae a partout fait déplacer les foules. Le Galaxie, comble avec plus de 12000 personnes, n’a pas échappé à la règle. Subjugué par cet élan populaire, le Belge, en nage dès les premiers morceaux du concert, a trouvé les ressources nécessaires imprimant une énergie folle sur «Ta Fête», «Bâtard», «Peace or Violence». Autant de titres qui rappellent les vertus originellement festives de sa musique.

Un registre dansant auquel s’ajoute de véritables chansons à texte. Plus intimiste, « Quand c’est » plonge l’auditoire dans l’obscurité, ce qui contraste avec l’ensoleillé «Ave Cesaria», hommage à la légende capverdienne, Cesaria Evora. À chaque titre son univers visuel, notamment mis en lumière par son équipe de musiciens, tous coiffés d’un chapeau melon.

Comme attendu, le maestro venu de Bruxelles n’a pas manqué de jouer son petit numéro, grâce à ses fameuses leçons. Véritable acteur dans l’âme, l’artiste lance quelques blagues, communie avec son public et travestit son phrasé sur «Tous les Mêmes». L’intriguant «Formidable» ramène cette part de noirceur, si bien interprétée, tandis que «Alors on danse» et «Papoutai» finissent d’enflammer la salle!

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion