Covid au Luxembourg – Suppressions de lignes de bus, tout roule aux CFL
Publié

Covid au LuxembourgSuppressions de lignes de bus, tout roule aux CFL

LUXEMBOURG - Certains usagers du réseau RGTR devront changer leurs plans à cause d'Omicron. Plusieurs lignes ont été supprimées. Du côté des CFL, rien à signaler.

Le variant Omicron impacte aussi les transports en commun.

Le variant Omicron impacte aussi les transports en commun.

Editpress

La hausse des infections du variant Omicron impacte également le trafic des transports en commun. En particulier le réseau RGTR, qui a dû supprimer plusieurs lignes en raison d'un manque d'effectifs, atteints par le virus.

Voici les changements déjà annoncés:

- Ligne 403: le 30.01.2022 – suppression de toutes les courses de la ligne 403 Mersch – Cruchten – Oberglabach
- Ligne 575: le 30.01.2022 – suppression de toutes les courses de la ligne 575 Diekirch – Hoesdorf – Bigelbach
- Ligne 602: le 30.01.2022 – suppression de toutes les courses de la ligne 602 Marnach – Dorscheid – Wilwerwiltz
- Ligne 605: le 29.01.2022 et le 30.01.2022 – suppression de toutes les courses de la ligne 605 Hosingen – Holzthum – Kautenbach
- Ligne 610: le 30.01.2022 – suppression de toutes les courses de la ligne 610 Wiltz – Nocher – Goebelsmuehle
- Ligne 625: le 30.01.2022 – suppression de toutes les courses de la ligne 625 Wiltz – gare Oberwampach
- Ligne 669: le 30.01.2022 – les bus circulent à une cadence de 4 heures au lieu de 2 heures.

--Marnach – Wincrange – Bastogne: suppression des courses de 6h16, 10h16, 14h16, 18h16 et 21h16
--Bastogne – Wincrange – Marnach: suppression des courses de 7h40, 11h40, 15h40 et 19h40

- Ligne 682: du 24.01.2022 au 28.01.2022 inclus – suppression de la dernière course de 20h23 de Clervaux – Hachiville
- Ligne 686: le 30.01.2022 – suppression de toutes les courses de la ligne 686 Troisvierges – Saint-Vith

Même si le variant n'a pas non plus épargné les employés de la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois (CFL), «aucune suppression» n'est pour le moment à l'ordre du jour, indique à L'essentiel la compagnie, qui avait prévu le coup. Les CFL ont ainsi organisé des réserves d'employés pour «compenser d’éventuelles absences de collaborateurs liées au Covid». La compagnie dit suivre la situation de près en interne.

Si ces réserves s'avèrent épuisées, «nous avons pris des précautions et préparé un plan d'adaptation progressif du trafic, qui nous permettra de continuer à offrir nos services, dans la mesure du possible», ajoute-t-elle.

(mm/L'essentiel)

Ton opinion