Tagada, Sophie, Kad et Bénabar ont sorti leurs griffes

Publié

Tagada, Sophie, Kad et Bénabar ont sorti leurs griffes

Frédéric Edelstein, le dresseur de fauves du cirque Pinder, a indiqué que quatre bébés tigres avaient pointé le bout de leur nez.

Les bébés tigres ne sont pas présentés au public et restent pour le moment auprès de leurs mères. (AFP)

Les bébés tigres ne sont pas présentés au public et restent pour le moment auprès de leurs mères. (AFP)

L'aîné des quatre bébés tigres est né le 12 avril à Lyon et a été baptisé Bénabar en hommage au chanteur qui jouait alors à Lyon et qui est un ami du dresseur. Sophie, du nom de la compagne du dresseur, Tagada, une autre petite tigresse, et Kad, clin d'œil au film «Bienvenue chez les Ch'tis», sont nés le 21 avril à Marseille.

Ils sont les bébés de deux tigresses, Pénélope et Léa, et d'un mâle baptisé Moïse. Interrogé sur la rareté de ces naissances en captivité, Frédéric Edelstein a indiqué que tous ses fauves - une quarantaine - étaient nés au cirque et que les vieux animaux-artistes finissaient leur vie paisiblement dans un «centre de retraite» situé à Sucie-en-Brie (Val-de-Marne), à 40 km de Paris.

Les bébés tigres ne sont pas présentés au public et restent pour le moment auprès de leurs mères, qui les allaitent, avant de devenir, à l'âge adulte, membres à part entière du spectacle des fauves du cirque, a précisé le dresseur.

Le cirque donne actuellement un spectacle mettant en scène simultanément de 16 à 20 fauves -tigres, tigresses, lions, lionnes- autour du dresseur. Le cirque présente également au public des chameaux, chevaux, lamas, ânes, un zèbre, un poney, un jaguar ainsi que deux éléphantes mascottes.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion