Tennis – Masters: Taylor Fritz troisième qualifié pour les demi-finales

Publié

Tennis – MastersTaylor Fritz troisième qualifié pour les demi-finales

L’Américain a logiquement écarté Félix Auger-Aliassime (7-6, 6-7, 6-2) pour rejoindre Novak Djokovic, dans le dernier carré du Masters.

par
Mathieu Aeschmann
Souvent considéré comme fragile mentalement, Taylor Fritz semble chaque jour plus en confiance au Pala Alpitour de Turin (Photo by Marco BERTORELLO / AFP).

Souvent considéré comme fragile mentalement, Taylor Fritz semble chaque jour plus en confiance au Pala Alpitour de Turin (Photo by Marco BERTORELLO / AFP).

AFP

La première demi-finale du Masters 2022 est connue. Elle opposera samedi Novak Djokovic à Taylor Fritz. Repêché de dernière minute suite à la blessure de Carlos Alcaraz, l’Américain (ATP 9) s’est parfaitement adapté à son nouveau statut et au court très rapide du Pala Alpitour. Il a décroché son ticket pour le dernier carré, jeudi soir, au bout d’une bataille de service remportée face à Félix Auger-Aliassime (ATP 6) 7-6, 6-7, 6-2.

Qu’est-ce qui a fait la différence, jeudi soir, entre les deux partenaires du «Team World» dans ce faux quart de finale? Certainement pas leur maîtrise respective des jeux de service. Après 31 jeux et deux heures trente de castagne, ce duel sans trop de relief n’avait connu aucun break. Il arriva au sixième jeu de la manche décisive, lorsque Taylor Fritz mit soudain un pied dans la porte avant de profiter d’un coup droit forcé du Canadien à sa quatrième opportunité. Le match était plié.

Fritz beaucoup plus serein

Or, il faut bien l’admettre: ce seul break du match avait alors quelque chose de logique. Car malgré le score et le mimétisme, Taylor Fritz semblait avoir construit un édifice un peu plus solide que son adversaire. D’abord dans les rares échanges où son revers contré à plat tenait mieux la route que celui de «FAA». Et puis dans les attitudes, cette somme d’indicible qui renvoyait l’image d’un Américain mieux dans ses baskets. Volontaire, ultra-appliqué, Félix Auger Aliassime donne parfois l’impression de se crisper à force de surinvestir chaque situation. Jeudi soir, il semblait même parfois jouer pour ne pas perdre. Alors que Taylor Fritz cherchait à saisir sa chance.

Elle prendra les traits d’un défi énorme: déboulonner la statue Novak Djokovic, qualifié plus tôt dans la journée de «phénoménal» par Casper Ruud. Faut-il croire à un début de «cancel culture» au Pala Alpitour? En cinq confrontations, Taylor Fritz n’a gagné que deux sets face à Novak Djokovic (Melbourne 2021). Le rappel dit tout de l’ampleur de la tâche qui l’attend samedi.

Ton opinion

0 commentaires