Mise au point – Taylor Swift recadre un célèbre musicien
Publié

Mise au pointTaylor Swift recadre un célèbre musicien

La popstar n’a pas du tout aimé que Damon Albarn la traite de compositrice à la petite semaine. Elle l’a fait savoir au principal intéressé.

Taylor Swift fait partie des dix artistes les plus écoutés dans le monde sur Spotify.

Taylor Swift fait partie des dix artistes les plus écoutés dans le monde sur Spotify.

Imago

Si dans le hip-hop les clashes sont courants et font partie du business, à l’image de celui entre Yelawolf et Post Malone ou celui entre Booba et Kaaris, dans l’univers de la pop, de surcroît entre deux stars de la musique, c’est rare. C’est pourtant bien ce qui se passe avec d’un côté du ring Damon Albarn et de l’autre Taylor Swift, qui revient d’un voyage «très spécial» dans les Cornouailles.

C’est le musicien britannique de 53 ans, fondateur de Blur, de Gorillaz et de The Good, The Bad and the Queen, qui a attaqué le premier, dans le «Los Angeles Times». Il y a affirmé que l’Américaine n’écrivait pas toute seule ses chansons. «Elle fait de la coécriture. Coécrire est très différent d’écrire. Je ne déteste personne, je dis juste qu’il y a une grande différence entre un auteur et un coauteur. Des auteurs-compositeurs vraiment intéressants sont Billie Eilish et son frère. Je suis plus attiré par eux que par Taylor Swift», a expliqué Damon Albarn.

Piège à clic

Ces affirmations ont énervé Taylor Swift, 32 ans, au plus haut point. Le 24 janvier 2022, quelques heures après la parution de l’interview, la chanteuse lui a répondu avec un tweet percutant. «Damon Albarn, j’étais une grande fan de vous jusqu’à ce que je lise ça. J’écris toutes mes chansons. Votre prise de position est complètement fausse et très préjudiciable. Vous n’êtes pas obligé d’aimer mes chansons, mais c’est vraiment nul d’essayer de discréditer mon écriture. PS: J’ai écrit ce tweet toute seule, au cas où vous vous poseriez la question».

Le lendemain, également sur Twitter, Damon Albarn a fait amende honorable. «Je suis totalement d’accord avec vous. J’ai eu une discussion sur l’écriture des chansons et, malheureusement, elle a été réduite à un piège à clics. Je vous prie de m’excuser. La dernière chose que je voudrais faire est de discréditer vos compositions. J’espère que vous comprendrez», a-t-il posté

(L'essentiel/jde)

Ton opinion