Etats-Unis – Tesla désactive les jeux vidéo en roulant
Publié

États-UnisTesla désactive les jeux vidéo en roulant

Le constructeur automobile a accepté de ne plus autoriser de jouer à des jeux comme le solitaire sur l’interface de ses véhicules quand ils roulent. Une agence avait ouvert une enquête après une mise à jour.

L’écran intégré des Tesla propose plusieurs jeux vidéo.

L’écran intégré des Tesla propose plusieurs jeux vidéo.

Tesla va mettre à jour son logiciel pour empêcher les conducteurs de jouer aux jeux vidéo sur le système de la voiture quand celle-ci roule, a indiqué jeudi l’agence américaine de la sécurité routière (NHTSA), qui avait ouvert une enquête.

«Après l’ouverture d’une évaluation préliminaire du Passenger Play de Tesla, Tesla a informé l’agence qu’elle en modifiait la fonctionnalité», a indiqué une porte-parole de la NHTSA. «Dans une nouvelle mise à jour logicielle, Passenger Play sera désormais verrouillé et inutilisable lorsque le véhicule est en mouvement», a-t-elle ajouté.

L’agence avait annoncé la veille avoir ouvert une enquête de sécurité à ce sujet portant sur quelque 580 000 Tesla. Les modèles concernés sont des Model 3, S, X et Y, équipés de la fonctionnalité «Passenger Play», qui permet de jouer à des jeux vidéo même lorsque la voiture est en marche.

Cette option «est susceptible de distraire le conducteur et augmente le risque d’accident», avait averti la NHTSA. L’agence précise que la possibilité de jouer en conduisant n’est offerte que depuis décembre 2020 dans les modèles équipés. Auparavant, la fonctionnalité «Passenger Play» était seulement disponible quand la voiture était à l’arrêt.

Plainte d’un conducteur

Début décembre, le New York Times avait révélé qu’une mise à jour de cette fonctionnalité permettait de jouer à trois jeux, dont le solitaire, en conduisant. L’écran affiche toutefois un avertissement pour préciser que seuls les passagers sont autorisés à jouer lorsque la voiture est en mouvement.

L’enquête de la NHTSA a été ouverte après avoir reçu une plainte d’un conducteur. «Comment se fait-il qu’un fabricant soit autorisé à afficher des vidéos qui empêchent clairement de se concentrer et prennent les deux tiers de l’écran dont le conducteur a besoin pour disposer de toutes les informations sur son véhicule?», peut-on lire dans la plainte déposée par un résident de Lake Oswego dans l’Oregon.

Selon la NHTSA, l’inattention au volant a provoqué 3142 accidents mortels aux États-Unis en 2019. Tesla est déjà dans le collimateur de l’agence pour son système controversé d’aide à la conduite baptisé «Autopilot».

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion