Blues rock – The Dead Weather bosse dur... et vite
Publié

Blues rockThe Dead Weather bosse dur... et vite

Alors qu'on se remet à peine de «Horehound», voilà que le groupe rempile avec «Sea Of Cowards».

«Sea Of Cowards», le second album du groupe composé de Jack White (White Stripes et Raconteurs) à la batterie et au chant, Alison Mosshart (The Kills) au chant, Jack Lawrence (The Raconteurs) à la basse, Dean Fertita (Queens of The Stone Age) à la guitare, est l’un des meilleurs opus de blues rock de l’année.

Il aime à s'inscrire dans la lignée de Led Zeppelin ou des Stooges. Il est plus blues que le précédent, plus sombre aussi, à l’image de l’énigmatique et sensuel «Die by the Drop», où l’électronique et de drôles de bidouillages se mêlent à l’acoustique, et qui pourrait être une suite enlevée de «I Cut Like A Buffalo». Tout comme ce premier single, «Blue Blood Blues» est taillé pour devenir un classique. Il est intéressant de constater à quel point les voix des deux interprètes - White et Mosshart - se ressemblent.

Le déjanté «I’m Mad» et le fiévreux «Looking At The Invisible Man», où les voix sont transformées, tranchent avec l’ensemble alors que l’hypnotique «The Difference Between Us» adoucit ce disque torride et sauvage d’un supergroupe qui n'a pas volé son titre et qui laisse présager de sacrés concerts dans les mois qui vont suivre.

Ton opinion