«The eye of judgment»: interactivité au programme

Publié

«The eye of judgment»: interactivité au programme

L’association entre jeu de cartes et jeu vidéo donne vie à de fabuleuses créatures. Attention, aux dragons et aux nains.

Le coffret de ce jeu coûtant près de 90 euros comprend une caméra USB, un plateau de jeu en tissu et 30 cartes présentant des monstres et des formules magiques. La PlayStation 3 et la télévision servant d’équipement de base.

Une fois la caméra branchée sur la console, elle est orientée, à l’aide du pied fourni, vers le plateau de jeu composé de neuf cases. Toutes les actions sont alors filmées et visionnées à la télévision.

Deux joueurs au maximum peuvent s’affronter en ligne ou hors ligne. Autre possibilité: un adversaire aussi malin que virtuel. Première étape: chaque joueur prend cinq cartes du talon. Qu’il s’agisse d’un nain ou d’un dragon, la caméra identifie à l’aide du code-barres imprimé l’identité du personnage illustré et en génère une représentation en trois dimensions dans l’espace virtuel.

À chaque tour, une créature est envoyée dans la bataille. Le joueur tactique tiendra compte du type de sol (feu, eau et autres éléments) et du rayon d’action des personnages. Le joueur occupant le premier cinq cases du plateau de jeu remporte le duel.

Si le nombre de cartes de jeu s’avère insuffisant, il est possible d’acheter des booster packs dans les magasins spécialisés. Ce jeu vidéo novateur devrait séduire notamment les accros de fantaisie.

Ton opinion