Concert – The Kills, maîtres de la tension à la Rockhal

Publié

ConcertThe Kills, maîtres de la tension à la Rockhal

ESCH-BELVAL- Le duo américano-britannique composé de Jamie Hince et Alison Mosshart a offert à ses fans luxembourgeois un set intense, ce mercredi à la Rockhal.

Vous pouvez ôter l'usage d'un doigt à Jamie Hince, ce n'est pas ça qui va l'arrêter. Après six interventions chirurgicales, le guitariste des Kills a tout simplement dû apprendre à jouer autrement. Pas de quoi le perturber outre mesure. Mercredi, Alison Mosshart et lui étaient accompagnés d'un multi-instrumentiste et d'un batteur sur la scène de la Rockhal.

Mais le duo occupe tellement la scène qu'il ne reste que peu de place pour les autres. Alison et sa chevelure de lionne crevait l'écran, toujours prête à rugir («No Wow») et à bondir. Jamais loin, Jamie et sa guitare dégainée telle une mitraillette («Hard Habit to Break»), étaient prêts à exploser à chaque seconde.

Classe, cool et sexy

Soutenues par les boîtes à rythmes et des nappes electro («Doing It to Death»), les rythmiques lourdes du dernier album «Ash & Ice» étaient de la partie, avec «Heart of a Dog» ou «Impossible Tracks». L'orage grondait sur «U.R.A. Fever». La mélodie de «Black Balloon» résonnait, portée par les saillies de Jamie. Alison empoignait régulièrement sa guitare, et Jamie, qui enchaînait les riffs, l'épaulait à l'occasion au chant.

Offrant depuis 15 ans un rock singulier et immédiatement identifiable, les Kills parviennent toujours à renouveler leur formule et à l'enrichir. Et surtout à enfanter cette tension sur scène avec une classe folle, une attitude cool et sexy et une énergie à toute épreuve.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Ton opinion