Concert – The National vous invite dans son univers
Publié

ConcertThe National vous invite dans son univers

LUXEMBOURG - Le groupe The National
a fait salle comble, vendredi, à l'Atelier, devant un public conquis d'avance.

Le groupe US Phosphorescent, emmené par Matthew Houck, a ouvert la scène de l'Atelier, vendredi soir. Ces drôles d'artistes aux cheveux longs ont annoncé la couleur, puisque leur univers expérimental a immédiatement fait écho auprès des mille spectateurs. Après une heure de show et la présentation de leur nouvel opus «Here's To Taking It Easy», Phosphorescent a laissé place à ses compagnons de Brooklyn, The National.

«We are in Brussels, right?», le chanteur du groupe américain The National, Matt Berninger, ne croyait pas si bien dire en lançant cette boutade au début du concert. La preuve: des centaines de Belges avaient fait le déplacement pour venir applaudir le groupe new-yorkais d'adoption. Normal, il affiche complet à l'Ancienne Belgique de Bruxelles depuis des mois.

C'est donc dans un Atelier plein à craquer que le groupe indie originaire de Cincinnatti a dévoilé les titres de son cinquième album, «High Violet». Si le public se réjouissait d'entendre les titres tels «Fake Empire», il attendait surtout avec impatience la nouvelle chanson, «Bloodbuzz Ohio».

Depuis leur formation il y a dix ans, les cinq rockeurs se sont fait un nom sur la scène alternative internationale. La voix atypique et grave du chanteur, Matt Berninger, a séduit du début à la fin le public de l'Atelier, connaissant par cœur toutes les chansons.

Julie Ransquin

Ton opinion