The Whitest Boy Alive fait danser en restant assis

Publié

The Whitest Boy Alive fait danser en restant assis

The Whitest Boy Alive donne envie de glander tout en invitant à danser. Le nouvel album du groupe berlinois réunit le bien- être du rock apaisant et l'ambiance du club.

Des rythmes rock indépendants se mélangent aux passages house et éléments jazz, comme si c'était naturel. La voix du chanteur norvégien Erlend Øye aide à créer le lien.

Malgré son titre, «Rules» ne semble pas suivre de règles strictes. Le groupe, en revanche, a obéi à sa règle d'or: l'enregistrement de l'album s'est fait en un jet.

Ton opinion