Pop – Tom Odell, voix poignante et pop sensible en diable

Publié

PopTom Odell, voix poignante et pop sensible en diable

À 22 ans, l'Anglais sort son premier album, et s'affirme comme l'un des artistes à suivre.

Peu de morceaux marquent à ce point les esprits dès la première écoute. «Another Love», de Tom Odell, en fait partie. Débutée au piano, la chanson prend son envol à mi-parcours, les chœurs épaulant la voix bouleversante du jeune Britannique.

À sa sortie, le titre s'est placé en tête des charts belges et s'est distingué dans plusieurs pays européens. À seulement 22 ans, récompensé du «Critics' Choice» aux derniers BRIT Awards, Tom Odell semble lancé sur la route du succès. Après l'éclosion de Jake Bugg, avec qui il a d'ailleurs tourné, l'Angleterre nous propose encore un jeune artiste au talent insolent et à la maturité impressionnante.

Auteur, compositeur et interprète, Tom Odell sort un premier album à la hauteur de «Songs from Another Love», premier maxi paru à l'automne dernier. Le piano y tient bien sûr une place centrale, et la voix du Britannique épouse un large panel d'émotions.
À travers sa pop sensible, où il aborde des thèmes personnels, le natif de Chichester fait preuve d'une sincérité désarmante. Évoquant Patrick Watson («Sense») et même Arcade Fire («Grow With Me»), le spleen de Tom Odell possède une dimension universelle qui devrait rapidement séduire un large public.

«Long Way Down», Tom Odell, distrib. Sony, disponible.

(Cédric Botzung)

Ton opinion