Tony Carreira ne remplit pas l'Arena du Centenaire

Publié

Tony Carreira ne remplit pas l'Arena du Centenaire

DIFFERDANGE - La mégastar de la chanson portugaise n'a pas attiré autant de monde que prévu.

Ils n'étaient guère plus de 2000 ou 2 500, l'Arena, construite pour les concerts de l'été, sonnait creux lorsque le beau Portugais a fait son entrée en scène, élégant dans son costume croisé noir, chemise rose fraise.

Pourtant, l'homme aux vingt ans de carrière enchante ceux qui ont trouvé le courage de braver un ciel plus que menaçant, la pluie étant tombée peu avant le début du concert. Ses vrais fans. Ils reprennent les airs de tous ses tubes, par cœur, et les femmes entrent presque en transe lorsqu'il tombe la veste.

Entouré de plusieurs musiciens, guitariste, saxophoniste, percussionniste, choristes, batteur, il enchante les lusophones de Differdange et d'ailleurs de ses rythmes langoureux. Il parle avec eux dans la langue du pays, ils répondent, sont visiblement émus. Le concert aurait sans doute mérité une plus large audience.

jw

Ton opinion