Fuite de gaz en Mer du Nord – Total espère stopper la fuite d'ici la fin avril

Publié

Fuite de gaz en Mer du NordTotal espère stopper la fuite d'ici la fin avril

Le groupe français annonce pouvoir arrêter la fuite de gaz sur sa plate-forme Elgin, en mer du Nord, d'ici la fin du mois, a indiqué l'un de ses dirigeants dans un entretien publié mercredi.

«Nous travaillons dur et, si tout se passe comme prévu, nous prévoyons d'avoir le contrôle du puits d'ici la fin de ce mois», a déclaré Philippe Guys, dirigeant de Total au Royaume-Uni. Le groupe pétrolier, qui a envoyé la semaine dernière une première équipe d'experts sur la plate-forme évacuée le 25 mars, espère pouvoir injecter de la boue dans le puits défaillant pour le «tuer» et ainsi arrêter la fuite.

La mission de reconnaissance avait conclu qu'une telle intervention était possible. Total estime que les mesures prises pour endiguer la fuite, qui a laissé échapper jusqu'à 200 000 m3 de gaz par jour au large de l'Écosse, lui coûte environ un million de dollars par jour. Le géant perd en outre environ 1,5 million de dollars par jour de revenu net opérationnel.

«Ma priorité pour l'instant n'est pas de compter l'argent que nous dépensons mais de prendre le contrôle de cette fuite et de l'arrêter», a assuré M. Guys. «Nous n'allons pas nous précipiter pour le faire si nous ne pouvons pas en venir à bout en toute sécurité», a-t-il ajouté.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion