Pour Trump – Tout ce que touche Macron «devient de la m»
Publié

Pour TrumpTout ce que touche Macron «devient de la m****»

Le livre explosif de l'ancien conseiller de Donald Trump révèle la relation tumultueuse entre le président des États-Unis et le président Macron.

Donald Trump a souvent critiqué le président français Emmanuel Macron.

Donald Trump a souvent critiqué le président français Emmanuel Macron.

AFP/Ludovic Marin

Les relations entre Emmanuel Macron et Donald Trump ont toujours été loin d'être roses mais la révélation de John Bolton risque de faire déborder le vase. Dans son ouvrage «The Room Where It Happened, A White House Memoir» (La pièce où cela s'est passé, mémoires de la Maison-Blanche), John Bolton, l'ex-conseiller de Donald Trump, dépeint un comportement peu flatteur du président des États-Unis. Il évoque entre autres la relation devenue assez sombre de Trump avec le président français Emmanuel Macron.

L'ex-conseiller à la sécurité nationale rappelle l'époque des tensions entre l'Iran et les États-Unis à l'été 2019, suite au renforcement des sanctions américaines en raison de la destruction d'un drone américain par l'Iran. Le président français tente de convaincre les États-Unis d'alléger les sanctions, pour sauver ce qu’il reste de l’accord sur le nucléaire iranien. Donald Trump, lui, n'est pas convaincu. «Macron n’avait rien de nouveau à offrir et Trump a continué d’affirmer qu’il parlerait directement avec les Iraniens», écrit John Bolton, dans son ouvrage.

Agacé par Macron

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire et son homologue américain Steven Mnuchin ont même abordé un geste financier probable de la part des États-Unis, alors que John Bolton et Mike Pompeo, le secrétaire d'État américain, n'étaient pas au courant. Emmanuel Macron aurait fait le geste de trop en insistant, ce qui aurait agacé Donald Trump. «Le 8 août, il me dit à propos de Macron: "Tout ce qu’il touche devient de la merde"», dévoile John Bolton, dans des propos révélés par L'Express.

Le même jour, Donald Trump avait d'ailleurs tweeté pour tacler le président français. «Je sais qu'Emmanuel pense bien faire, comme tous les autres, mais personne ne parle au nom des États-Unis, à part les États-Unis eux-mêmes. Personne n'est autorisé de quelque manière que ce soit, sous quelque forme que ce soit, à nous représenter!».

(mm/L'essentiel)

Ton opinion