Retour sur commentaires – «Toutes ces aides sont franchement démesurées»

Publié

Retour sur commentaires«Toutes ces aides sont franchement démesurées»

LUXEMBOURG - Les mesures d'économie du gouvernement font réagir de nombreux internautes. Le rabotage des aides au réemploi a donné lieu à un vif débat sur le site de «L'essentiel».

Pour Nicolas Schmit (LSAP), cette mesure va permettre de réaliser une économie de 20 à 30 millions d'euros mais va aussi permettre de s'en prendre aux entreprises qui abusent du système.

Pour Nicolas Schmit (LSAP), cette mesure va permettre de réaliser une économie de 20 à 30 millions d'euros mais va aussi permettre de s'en prendre aux entreprises qui abusent du système.

Editpress/Alain Rischard

L'ajustement des aides au réemploi, l'une des mesures d'économie annoncées par le gouvernement, a vivement fait réagir les lecteurs de L'essentiel cette semaine, avec près de 120 commentaires laissés sur le site Internet.

Pour certains, rogner dans des aides, qui permettent à un chômeur d'accepter un poste moins bien payé, tout en recevant une partie de la différence de revenu grâce à une compensation de l'État, est une bonne chose. Princess Fiona, estime en effet que certains chômeurs profitent de ces compensations pour vivre au-dessus de leurs moyens. «Je trouve que c'est très bien de couper un peu dans toutes ces aides qui sont franchement démesurées».

Contre le dumping social

Un argument aussitôt chassé du revers de la main par Plasma, qui voit dans cette mesure un mauvais calcul d'économie de la part du gouvernement. «Sans cette aide, un chômeur sera moins incité à accepter un emploi pour un salaire moindre. Il comptera plutôt sur l'argent de l'Adem et restera chez lui. C'est donc une fausse économie avec un résultat qui ne sera pas à la hauteur des espérances du gouvernement».

Le ministre du Travail, Nicolas Schmit (LSAP) avait, lui, souligné l'utilité de la mesure, suite aux abus qui sont faits par certains employeurs. Une position soutenue par beaucoup de nos lecteurs, comme Bisounours, qui pense que «le mécanisme était trop beau pour ne pas être détourné. Un chef d'entreprise n'est pas comme les Bisounours du gouvernement, il s’engouffre dans les opportunités et c'est à nous de renflouer les caisses.»

Le Grand-Duché, déjà privilégié

Olivier pense lui aussi que cette mesure permettra de lutter contre ces excès. «Beaucoup d'employeurs abusent de l'aide au réemploi en proposant des postes au RMG pour des cadres et se faire payer la différence par l'État. Je pense que la mesure est bonne en limitant le montant payé par l'État à environ 1 800 euros. Cela couvrirait beaucoup de cas».

Concrètement, l'État ne supprimera pas entièrement cette aide, mais ne participera plus qu'à hauteur d'une fois le salaire social minimum et pas à 2,5 fois comme c'est le cas actuellement. Pour David Goliath, peu importe le montant de l'aide, le débat n'a même pas lieu d'être: «Vous savez, dans d'autres pays, les aides de ce genre n'existent pas du tout. Alors je trouve que le fait de se plaindre parce qu'on aura une aide pendant 3 ans au lieu de 4 ans, c'est un peu exagéré!»

(Juliette Devaux/L'essentiel)

Ton opinion