Mine inondée en Chine – Toutes les victimes sont sorties
Publié

Mine inondée en ChineToutes les victimes sont sorties

Vingt-neuf mineurs piégés ont enfin pu retrouver la lumière du jour, en Chine. Une nouvelle positive dans un secteur minier souvent endeuillé.

Vingt-neuf personnes piégées sous terre dimanche par une inondation dans une mine de charbon du sud-ouest de la Chine ont toutes été remontées vivantes lundi, a annoncé la télévision d'Etat. Ce sauvetage représente une bonne nouvelle pour une industrie minière chinoise souvent endeuillée par des catastrophes.

Les victimes ont été remontées et emmenées l'une après l'autre, allongées sur un brancard, par des ambulances, sous les applaudissements de la foule, selon des images diffusées en direct par la chaîne CCTV.

Il s'agit de 22 mineurs et de sept secouristes qui avaient été également piégés par l'inondation, a indiqué lundi dans un bilan révisé l'agence officielle Chine nouvelle. L'accident s'était produit dimanche vers 11h près de la ville de Neijiang, dans la province du Sichuan.

Nouvelle-Zélande

Ce sauvetage intervient alors que se déroule une autre opération de secours, dans une mine de Nouvelle-Zélande, où sont piégées également 29 victimes. Les secouristes ont déclaré lundi envisager de «possibles décès» parmi ces 29 mineurs coincés depuis une explosion vendredi.

Le sauvetage très médiatisé en octobre de 33 mineurs chiliens ayant passé plus de deux mois au fonds d'une mine avait suscité de nombreuses critiques en Chine sur la capacité des autorités à empêcher de tels drames et à assurer la sécurité des mineurs.

Les mines chinoises sont considérées comme étant les plus dangereuses du monde en raison des négligences en matière de sécurité et de la corruption, ainsi que de la priorité accordée aux impératifs de production. L'an dernier, 2 631 personnes y sont mortes, selon les chiffres officiels. Des organisations indépendantes estiment toutefois que ce bilan est vraisemblablement beaucoup plus lourd car de nombreux accidents sont passés sous silence pour éviter des fermetures.

L'essentiel Online avec AFP

Ton opinion