Thaïlande: Quatorze morts dans l’incendie d’une boîte de nuit près de Pattaya

Publié

ThaïlandeQuatorze morts dans l’incendie d’une boîte de nuit près de Pattaya

Un incendie s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi, dans une boîte de nuit située près de la ville de Pattaya. Il y a au moins treize morts et 41 blessés.

Le feu a été contenu vers 4 heures du matin, a indiqué à l’AFP un membre de l’équipe de secours de la Fondation Sawang Rojanathammasathan.

Le feu a été contenu vers 4 heures du matin, a indiqué à l’AFP un membre de l’équipe de secours de la Fondation Sawang Rojanathammasathan.

AFP

Au moins quatorze personnes sont mortes dans l'incendie d'une boîte de nuit près de la ville touristique de Pattaya (est), dans la nuit de jeudi à vendredi, un des sinistres les plus meurtriers en Thaïlande depuis 2009. Un nouveau bilan des secours locaux a fait état dans l'après-midi d'un 14e décès, après les treize annoncés plus tôt - quatre femmes et dix hommes. Ils avaient entre 17 et 49 ans, tous thaïlandais.

Ils comptent aussi environ 40 blessés, dont plus d'une dizaine graves. Le feu s'est déclaré vers une heure du matin (20h au Luxembourg), au Mountain B, dans le district de Sattahip, non loin de la station balnéaire de Pattaya, à environ 180 kilomètres de la capitale Bangkok. L'incendie a été contenu vers 4 heures du matin, a indiqué à l'AFP un membre de l'équipe de secours de la Fondation Sawang Rojanathammasathan.

Vêtements en feu

La présence sur les murs de mousse acoustique, censée isoler le bâtiment des bruits extérieurs, a favorisé la propagation du feu et compliqué la tâche des pompiers, ont indiqué les secouristes, dans un communiqué. Une vidéo qu'ils ont partagée montre le bâtiment en flammes, duquel essayent de s'échapper plusieurs personnes, vêtements en feu, au milieu d'une épaisse fumée noire. D'autres images diffusées par des médias thaïlandais montrent l'intérieur calciné de la discothèque, où les tables et chaises gisent au sol.

Plusieurs heures après l'incendie, le bâtiment d'un étage était inspecté par des ingénieurs, de crainte que le toit s'effondre. Une des victimes décédées est le chanteur d'un groupe qui donnait un concert cette soirée-là.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires