Atttentats à Kaboul – Trois explosions à proximité de la conférence sur la paix

Publié

Atttentats à KaboulTrois explosions à proximité de la conférence sur la paix

Deux talibans kamikazes portant une burqa ont été tués mercredi et un 3e a été arrêté par la police près de l'université de Kaboul où se tient la jirga de la paix.

Au moins deux roquettes ont explosé à proximité de la tente où se tient la grande assemblée traditionnelle afghane destinée à restaurer la paix dans le pays.

Au moins deux roquettes ont explosé à proximité de la tente où se tient la grande assemblée traditionnelle afghane destinée à restaurer la paix dans le pays.

afp

"Trois kamikazes portant des burqas sont entrés dans une maison en construction. Ils ont tiré au lance-roquettes sur la tente (qui accueille la jirga)", a déclaré l'organisateur de la jirga, Ghulam Farouq Wardak, ministre de l'Education et organisateur de cette grande assemblée traditionnelle qui s'est ouverte mercredi pour trois jours. Les roquettes n'ont pas atteint leur cible.
"Deux kamikazes ont été tués, ils ont payé pour leurs crimes. Le troisième a été capturé", a ajouté M. Wardak

Les deux premières explosions, dont l'une causée par une roquette, sont survenues au moment où le président Hamid Karzaï prononçait le discours d'ouverture de la jirga de la paix devant 1 600 représentants des tribus et de la société civile afghane. La roquette a explosé devant l'hôtel Intercontinental, près de l'université polytechnique où se tient la jirga.

Il était difficile de situer précisément la deuxième explosion. Un peu plus tard, des photographes ont été témoins d'une deuxième attaque à la roquette. Il n'était pas immédiatement possible de savoir si ces explosions ont fait des victimes ou causé des dégâts. Des tirs d'armes légères ont également été entendus à proximité de l'université polytechnique, dans le sud-ouest de Kaboul.

lessentiel.lu avec AFP

Les talibans, qui avaient dénoncé la jirga comme un outil de "propagande" des "forces d'invasion", ont multiplié, ces deux dernières années, les attaques commando et les attentats suicide au coeur de Kaboul.

Ton opinion