Face au Covid au Luxembourg – Trois millions d'euros pour relancer le sport

Publié

Face au Covid au LuxembourgTrois millions d'euros pour relancer le sport

LUXEMBOURG - Pour encourager une reprise du sport pour tous, le ministre Dan Kersch lance un nouveau plan de soutien qui doit venir en aide aux jeunes, aux clubs et aux bénévoles.

Dan Kersch, le ministre des Sports, veut accompagner la reprise du sport pour tous après des mois difficiles liés à la crise du Covid-19.

Dan Kersch, le ministre des Sports, veut accompagner la reprise du sport pour tous après des mois difficiles liés à la crise du Covid-19.

Alors que l’élite sportive a relativement été épargnée par les mesures sanitaires liées à la crise du Covid-19, le constat est plus pessimiste pour le sport amateur en général. Lors d’une conférence de presse en ligne organisée, ce mardi matin, le ministère des Sports va plus loin et tire la sonnette d’alarme: un taux d’abandon est ouvertement craint, au point de compromettre l’existence de certains clubs au Luxembourg.

De nouvelles mesures de soutien pour le sport luxembourgeois ont ainsi été annoncées par le ministre Dan Kersch. Avec un objectif clair: motiver les jeunes et remettre au sport celles et ceux dont l’activité sportive a été brutalement impactée par le coronavirus. Retards au niveau des entraînements, bénévoles démotivés, reprise difficile et onéreuse: le constat, dressé en juin 2021, n’augure rien de bon dans les mois à venir.

Les bénévoles ne sont pas oubliés

Pour tenir le coup financièrement, tout d'abord, chaque club recevra 20 euros «par licence de compétition». La mesure était déjà d’application en 2020 et elle sera reconduite en 2021. Pour encourager les familles à inscrire un jeune de moins de 16 ans dans un club de sport, le ministère des Sports a également décidé d’allouer un montant de 50 euros pour chaque «nouvelle licence». Ces nouveaux adhérents auront également l’opportunité de participer à une tombola qui les emmènera peut-être en 2024 aux Jeux olympiques de Paris.

C’est bien connu et c’est également le cas au Grand-Duché: sans le soutien des bénévoles, de nombreuses activités sportives ne pourraient tout simplement pas avoir lieu. Si «une certaine normalité» est retrouvée à l’automne 2021, le ministère des Sports annonce qu’une campagne de sensibilisation sera lancée pour encourager et valoriser le bénévolat. Au niveau communal, la création d’un poste de coordinateur sportif est encouragée avec une participation financière du ministère, à hauteur de 50% du salaire durant trois ans. Au total, 3 millions d’euros d’argent public sont attendus pour ce plan de relance sport 2.0.

(Frédéric Lambert / L’essentiel )

Ton opinion