Près d’Amsterdam – Trois tonnes de cocaïne saisies dans une ferme
Publié

Près d’AmsterdamTrois tonnes de cocaïne saisies dans une ferme

Trois tonnes de cocaïne, onze millions d’euros, des armes et des munitions: la police néerlandaise a réalisé, près de l’aéroport de Schiphol, un très gros coup.

La cocaïne saisie a une valeur à la revente de plus de 210 millions de francs, précise la police néerlandaise.

La cocaïne saisie a une valeur à la revente de plus de 210 millions de francs, précise la police néerlandaise.

Photo d’illustration Reuters

La police néerlandaise a annoncé mardi avoir saisi près de trois tonnes de cocaïne et plus de onze millions d’euros en liquide dans une ferme près de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, l’une des plus grosses saisies de drogue à son actif.

Les forces de l’ordre ont effectué, jeudi dernier, une descente dans cette propriété située près du village de De Kwakel, à quelques kilomètres au sud de Schiphol, après une enquête au long cours. Elles ont arrêté un suspect. Un deuxième suspect a ensuite été interpellé dans une voiture non loin de là, a précisé la police.

Objets de luxe et vins chers

La cocaïne saisie a une valeur à la revente sur le marché illicite de 195 millions d’euros, souligne la police, ajoutant que «c’est l’une des plus grosses saisies dans l’histoire de la police d’Amsterdam». La police a également saisi 11,3 millions d’euros en liquide, ainsi que des objets de luxe, des vins onéreux, une voiture ancienne et un ouvrage d’une valeur de 12 500 euros sur le légendaire boxeur américain Mohamed Ali, a rapporté la télévision publique néerlandaise NOS.

Six armes, des silencieux, des munitions et des compteuses de billets ont également été saisis. Les deux suspects, âgés respectivement de 54 et 29 ans, sont en détention et risquent d’être inculpés de trafic de drogue à grande échelle, selon la police.

Le port de Rotterdam, point névralgique

La cocaïne «fait vraisemblablement partie d’un circuit de drogues latino-américain» et d’autres arrestations sont attendues, ajoute la police. Les Pays-Bas constituent une plateforme majeure pour les drogues, en particulier la cocaïne, arrivant en Europe principalement via Rotterdam, le plus grand port européen.

Europol s’était inquiétée, dans son dernier rapport, publié en avril, de voir le continent inondé par «des quantités de cocaïne sans précédent», en provenance d’Amérique latine et «générant des bénéfices de plusieurs milliards d’euros» pour les réseaux criminels de ces deux zones.

«Saper l’économie de l’UE»

De surcroît, la pureté de la cocaïne ainsi acheminée est désormais au «plus haut niveau jamais atteint dans l’Union européenne», avait ajouté l’agence de police européenne. Le trafic de cocaïne «alimente des structures criminelles qui se servent de leurs énormes ressources pour infiltrer et saper l’économie de l’UE, les institutions publiques et la société», avait relevé Europol.

En février, les polices belge, néerlandaise et allemande avaient saisi un record de 23 tonnes de cocaïne destinées aux Pays-Bas, dans des conteneurs des ports allemand de Hambourg et belge d’Anvers. La valeur à la revente a été estimée jusqu’à «entre 1,5 et 3,5 milliards d’euros» si la drogue est coupée.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion