Foot/Ligue des champions – (Trop) content d'avoir battu ces «branleurs»

Publié

Foot/Ligue des champions(Trop) content d'avoir battu ces «branleurs»

Les Autrichiens de Salzbourg se sont qualifiés pour les 8es de la Ligue des champions en battant Séville. Et le discours d’après-match n'est pas passé inaperçu.

Sur le terrain, le FC Salzbourg a fait le travail, mercredi, en battant le FC Séville. Au terme de la phase de groupes de Champions League, il s’est qualifié pour les huitièmes de finale. Il devient ainsi le premier club autrichien à parvenir à ce stade de la compétition. L’émotion a donc été à la hauteur de cet exploit. Dès la fin de la rencontre, les scènes de joie se sont succédé sur le terrain, puis dans les vestiaires. La plus remarquée a été la prise de parole du coach mental du FC Salzbourg, Ulf Häfelinger.

Le discours est enflammé, la voix porte, les références au cœur et à l’esprit montrent les valeurs qu’il veut mettre en avant pour son FC Salzbourg. Les joueurs sont à l’écoute, captivés par cet homme qui se lâche. À tel point que le club se devait de partager un tel moment de ferveur sur les réseaux sociaux.

Le club doit pourtant s’excuser

Mais les communicants salzbourgeois ont quelque peu manipulé cette séquence exaltation, avant de la partager. Il manque plusieurs secondes au milieu du clip. Et malheureusement pour eux, le héros de la soirée, celui qui a marqué le seul but de la partie, le Suisse Noah Okafor, a publié la séquence en live sur Instagram. Donc dans son intégralité. Après une trentaine de secondes, on entend bien Ulf Häfelinger parler de «Spanische Wi***er», ce qui signifie «branleurs d’Espagnols». Ce n’est pas très fair-play. Cette petite phrase a pourtant bien fait rire l’ensemble du vestiaire.

Le Red Bull Salzbourg a présenté des excuses au FC Séville pour les propos tenus par le membre de son staff. «Dans l’émotion de ce qui fut pour nous un succès tellement extraordinaire, des mots furent prononcés qui n’auraient pas dû l’être. Aujourd’hui, nous avons joué contre un adversaire fort et juste, envers qui nous nous excusons sincèrement pour le choix des mots. Pardon!».

Et le club autrichien de poursuivre: «Thank you/muchas gracias Sevilla! Quel plaisir ce fut de se battre à nouveau avec une équipe de qualité absolue! Tous mes vœux pour le reste de la saison!».

(L'essentiel/Claude-Alain Zufferey)

Ton opinion