Santé au Luxembourg – Trop de scanners pour pallier le manque d'IRM?
Publié

Santé au LuxembourgTrop de scanners pour pallier le manque d'IRM?

LUXEMBOURG - Selon le dernier audit en date, les prescriptions d’examens d’imagerie médicale ne sont pas toujours optimales.

Les délais sont trop longs pour une IRM.

Les délais sont trop longs pour une IRM.

AFP

Au Luxembourg, les scans de patients aux rayons X, qui à trop forte dose peuvent causer des cancers, ne sont pas tous justifiés. Une part non négligeable pourrait être substituée par un examen IRM qui, lui, n’est pas nocif. C’est ce qui ressort d’un audit commandé par le ministère de la Santé.

Les auteurs se demandent s’il ne vaudrait pas mieux informer les généralistes prescripteurs. Pour l’Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD), ce n’est pas le sujet. «Le problème, c’est le manque d’appareils IRM (imagerie par résonance magnétique) dans le pays qui cause des temps d’attente très longs», affirme Guillaume Steichen, secrétaire général de l’AMMD. «Quand un patient a une sciatique, ce n’est pas une urgence de santé, mais cela lui cause une douleur abominable. Alors, au lieu de le faire attendre trois mois pour une IRM, le généraliste est tenté de lui prescrire un scanner».

Actuellement, le pays dispose d’un appareil IRM pour 75 000 habitants, contre un pour 32 000 en Allemagne. «Nous ne savons toujours pas quand nous recevrons les quatre appareils supplémentaires promis, note Guillaume Steichen. L’IRM est la Rolls-Royce de l’imagerie médicale. L’appareil vaut 1,5 million d’euros et son installation 700 000 euros. Mais la Caisse nationale de santé a assez d’excédent pour cet investissement nécessaire», plaide-t-il.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion