Test Qi – Trouver les surdoués pour mieux les aider

Publié

Test QiTrouver les surdoués pour mieux les aider

LUXEMBOURG - Dimanche, une vingtaine d'enfants ont passé des tests de QI. Pour trouver ceux qui sont surdoués.

«Il s'ennuie et est démotivé. Il ne s'intéresse à aucune matière à l'école. Il ne trouve pas sa place alors qu'il est en pleine année d'orientation». Pendant que Julie explique ses problèmes, son fils, Lucien, 12 ans, triture un Rubik's Cube. Ses mains virevoltent sur l'objet et, en plus ou moins trois minutes, il a terminé son jeu. Un exploit. Le jeune garçon à l'abord timide est peut-être un surdoué.

Du coup, sa maman, inquiète, a emmené Lucien à Luxembourg, dimanche, pour rencontrer les gens de Mensa, qui organisaient des tests de QI pour des enfants. «Je recherche un soutien que je ne peux pas lui donner», explique Julie. Même si le jeune garçon n'a pu passer les tests dimanche, le contact est pris. 24 autres enfants, eux, ont planché. «Nous mesurons l'intelligence logique, non verbale», précise le psychologue Robert Schiltz.

«Un enfant surdoué fonctionne différemment des autres, s'intéresse à d'autres choses». Du coup, il se sent un peu perdu et, parfois, a du mal à décrocher les résultats scolaires que pourraient lui offrir ses capacités. Pour Tatiana Schmit-Shpineva, de Mensa, il est «important de dire aux enfants qu'ils sont surdoués. Ils sont hyperlucides et voient que quelque chose ne va pas. Comprendre ce qui leur arrive les aide énormément».

Jérôme Wiss

Ton opinion