Primaires républicaines – Trump défait dans le Wyoming et à Washington

Publié

Primaires républicainesTrump défait dans le Wyoming et à Washington

Le milliardaire a perdu samedi deux caucus républicains. Il reste cependant en pole position dans la course à l'investiture pour l'élection présidentielle de novembre.

Le sénateur du Texas Ted Cruz, en campagne à Kansas City le 12 mars 2016.

Le sénateur du Texas Ted Cruz, en campagne à Kansas City le 12 mars 2016.

AFP

Au Wyoming, le sénateur du Texas Ted Cruz a remporté neuf des 12 délégués qui étaient à conquérir dans cet Etat de l'ouest des Etats-Unis, avec environ 66% des voix, loin devant le sénateur de la Floride Marco Rubio (19,5%) et Donald Trump (7,2%). Dans la capitale fédérale, microcosme politique plus favorable aux démocrates qu'aux républicains au cours d'élections nationales, Marco Rubio a coiffé au poteau le gouverneur de l'Ohio John Kasich au 37,3% des voix contre 35,5% pour ce dernier, devant un Trump en troisième place avec 13,8%.

Cette victoire de Marco Rubio, candidat pressenti de l'establishment du Parti républicain, lui confère dix des 19 délégués en jeu à Washington, contre neuf pour John Kasich, laissant ainsi bredouille Donald Trump dont les derniers récents meetings ont été émaillés de violences. Malgré ces deux défaites, Donald Trump conserve une forte avance en termes de délégués dans la course à l'investiture républicaine qui s'intensifie à l'approche du «super mardi» bis.

Cinq grands États (Floride, Illinois, Missouri, Ohio, Caroline du Nord) votent mardi pour les primaires, une journée qualifiée de «super mardi» en raison de son important enjeu. Cette soirée des primaires est aussi cruciale pour les deux aspirants démocrates à la Maison Blanche, Hillary Clinton et Bernie Sanders. Mme Clinton, qui dispose d'une confortable avance en termes de délégués jusqu'à présent, a d'ailleurs remporté samedi les premiers caucus démocrates dans les îles Mariannes du Nord, un territoire américain dans le Pacifique. L'ancienne secrétaire d'Etat a ainsi mis la main sur quatre délégués contre deux pour le sénateur du Vermont Bernie Sanders.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion