«Super Tuesday» – Trump et Clinton creusent l'écart, Rubio se retire

Publié

«Super Tuesday»Trump et Clinton creusent l'écart, Rubio se retire

Les deux favoris dominent cette nouvelle étape, avec chacun au moins 4 États remportés lors des primaires qui étaient organisées mardi aux États-Unis. Marco Rubio jette l'éponge.

La démocrate Hillary Clinton a remporté les cinq Etats dans lesquels des primaires étaient organisées mardi aux Etats-Unis alors que le républicain Donald Trump en a raflé quatre. Tous deux confortent leur avance dans la course à la présidentielle de novembre. Donald Trump a raflé la primaire républicaine de Caroline du Nord (sud-est), et celles de Floride (sud-est), de l'Illinois (nord) et du Missouri, selon les projections des télévisions américaines. Son large succès en Floride a conduit son adversaire Marco Rubio à jeter l'éponge.

Ce dernier fut un temps présenté comme le «Obama républicain». Il a annoncé son retrait de la course après sa défaite cinglante. «Bien que ce ne semble pas être l'intention de Dieu que je devienne président en 2016, et peut-être jamais, et bien que ma campagne soit suspendue, le fait que je sois arrivé si loin montre à quel point l'Amérique est unique», a déclaré Marco Rubio devant ses partisans dans sa ville natale de Miami. Son discours a dénoncé implicitement le discours incendiaire du milliardaire Donald Trump.

Kasich emporte l'Ohio

Le magnat de l'immobilier s'est imposé dans quatre Etats mais il a cependant été battu par John Kasich dans l'Ohio, Etat dont il est le gouverneur. Il s'agit de sa toute première victoire dans les primaires. John Kasich a déclaré qu'il va poursuivre sa campagne. Il estime notamment avoir ses chances dans l'Etat de New York. Les résultats des primaires républicaines ne sont en revanche pas encore finalisés dans le Missouri.

Fort de sa victoire, M. Kasich a pronostiqué qu'«aucun candidat ne remportera les 1237 délégués» requis pour être nommé candidat à la Maison Blanche, a-t-il dit dans un communiqué, faisant visiblement le pari d'une convention houleuse dans son État de l'Ohio en juillet lors de laquelle il se poserait en rassembleur.

Avec le retrait de la course de Marco Rubio, sénateur de Floride, le nombre de candidats républicains à la présidence des Etats-Unis est ramené à trois: Donald Trump, le sénateur du Texas Ted Cruz et John Kasich.

Clinton creuse encore l'écart

Côté démocrate, l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton l'a largement emporté en Floride sur le sénateur du Vermont, Bernie Sanders. Elle s'est aussi imposée en Caroline du Nord, dans l'Ohio, dans l'Illinois et le Missouri, selon les médias. Ce qui lui permet d'accroître sensiblement son avance, déjà considérable, en termes de délégués.

Elle a désormais plus de 1000 délégués contre un peu moins de 700 pour Bernie Sanders. La barre à atteindre dans le camp démocrate est de 2383 délégués. L'ex-Première dame des Etats-Unis dispose aussi de l'appui de 500 «super délégués» supplémentaires (élus et responsables démocrates) qui voteront pour elle à la convention de juillet à Philadelphie.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion