Drame du Costa Concordia – «Tu as six jours pour dire la vérité» sur le naufrage
Publié

Drame du Costa Concordia«Tu as six jours pour dire la vérité» sur le naufrage

Domnica Cemortan, ex-maîtresse du capitaine Francesco Schettino, lui a lancé un ultimatum: s'il ne raconte pas ce qui s'est vraiment passé lors du naufrage, c'est elle qui parlera.

Domnica Cemortan, la Moldave qui était en compagnie de Francesco Schettino lors du naufrage du Costa Concordia, semble en avoir gros sur la patate. Le 24 septembre, la jeune femme a lancé sur Facebook un ultimatum au capitaine du navire: «Raconte la vérité, autrement c'est moi qui parle», écrit la danseuse, qui avait admis avoir eu une liaison avec l'Italien. «Je te donne six jours pour dire la vérité sur ce qui s'est passé juste après avoir donné l'ordre d'abandonner le navire. Seulement six jours!» menace la jeune femme en anglais. Cet ultimatum arrive à échéance mardi.

Ces menaces mystérieuses laissent supposer que tout n'a pas été dit lors du procès de Francesco Schettino. Selon l'hebdomadaire italien Oggi, à qui Domnica s'est confiée, les fameuses révélations auraient un rapport avec un moment particulier de cette nuit tragique du 13 janvier 2012. La danseuse raconte qu'après avoir demandé aux passagers de quitter le navire, Schettino est monté sur le pont numéro 11 du Costa Concordia avec elle et Ciro Onorato, chef de la restauration.

«Il voulait alors contrôler la partie avant droite du navire. Que sommes-nous allés faire là-bas? Pourquoi ne s'est-il pas fait accompagner d'autres officiers ou sous-officiers? Pourquoi a-t-il demandé seulement à moi et à Ciro Onorato de le suivre? Que pouvions-nous comprendre de l'état du navire?» s'interroge Domnica Cemortan. Si Schettino garde le silence et que la Moldave tient parole, elle se mettra à table mardi.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion