McDonald's: «Tu as tiré sur quelqu’un pour des frites?»

Publié

McDonald's«Tu as tiré sur quelqu’un pour des frites?»

Un homme a tiré sur un employé de McDonald’s pour des frites froides, à New York. La victime est dans un état extrêmement critique.

Un McDonald’s de New York, aux États-Unis. Image d’illustration.

Un McDonald’s de New York, aux États-Unis. Image d’illustration.

Pixabay

Le drame s’est déroulé lundi 1er août dans la soirée, dans l’arrondissement de Brooklyn, à New York. Selon plusieurs médias américains, un employé de McDonald’s s’est fait tirer dessus à la suite d’une dispute portant sur… des frites froides. La victime, transportée à l’hôpital Brookdale, est dans un état critique. Le tireur présumé a été arrêté.

Tireurs «de plus en plus jeunes»

Selon le New York Post, une cliente de la célèbre chaîne de fast-food se disputait avec un employé au sujet de ses frites froides, tout en utilisant l’application de vidéoconférence FaceTime avec son fils. Ce dernier a alors fait irruption dans le restaurant et s’est lui aussi disputé avec la victime. La querelle a ensuite dégénéré à l’extérieur du McDonald’s. À ce moment-là, le fils de la cliente aurait sorti un pistolet et tiré sur l’employé dans le cou, selon la police locale. «J’ai vu le gars allongé sur le trottoir. Il était sur le dos, a déclaré un témoin au journal américain, du sang coulait de son cou sur le trottoir. Un homme a enlevé sa chemise et l’a mise sur la zone pour essayer d’arrêter le saignement. L’œil droit [de la victime] était enflé et fermé.»

«Il ne pouvait pas parler», a déclaré un autre témoin. «Il ne faisait que trembler. Sa poitrine se soulevait. Il respirait encore quand ils l’ont mis sur le brancard.» a-t-il ajouté.

«J’ai envie de pleurer. Tu as tiré sur quelqu’un pour des frites ?»

Un témoin

«J’ai envie de pleurer. Tu as tiré sur quelqu’un pour des frites?» a déclaré le propriétaire d’un commerce local, au New York Post mardi, indiquant que la mère du tireur était en «état de choc» après le coup de feu. «Où un jeune de 20 ans peut-il se procurer une arme ?» questionne un autre témoin. «Fulton Street est la rue la plus folle. C’est de pire en pire, et les tireurs sont de plus en plus jeunes. Ça dit quelque chose quand une mère est avec son fils qui porte une arme», ajoute ce dernier.

État critique

La victime, âgée de 23 ans, était toujours dans un état extrêmement critique à l’hôpital Brookdale de Brooklyn mardi. Sa famille et ses amis désemparés pleuraient et se consolaient mutuellement sur les marches de l’entrée des Urgences de l’hôpital l’après-midi. Une seule douille de 9 mm a été retrouvée sur les lieux et le tireur présumé a été placé en garde à vue, ont indiqué des sources policières. Ce dernier a déjà été arrêté à plusieurs reprises, notamment pour vol qualifié en 2019 et agression en 2018, a indiqué la police. Il a également de nombreux dossiers d’arrestation classés contre lui. En outre, l’homme aurait été témoin d’une fusillade dans le 81e arrondissement de Brooklyn en mai. 

(mat)

Ton opinion

1 commentaire