Révolution féministe: Tuée de six balles à 20 ans par la police iranienne

Publié

Révolution féministeTuée de six balles à 20 ans par la police iranienne

Elle s'appelait Hadis Najafi. Tuée par la police lors des manifestations féministes en Iran, cette jeune femme de 20 ans est devenue un symbole du mouvement.

Hadis Najafi a été tuée en Iran.

Hadis Najafi a été tuée en Iran.

Un mouvement historique que certains jeunes Iraniens paient de leur vie. Depuis le début de la révolution féministe dans les manifestations suite à la mort d'une jeune femme qui avait refusé de porter son voile, les visages des martyres de la cause des femmes sont mis en avant sur les réseaux sociaux.

C'est notamment le cas de Hadis Najafi, 20 ans. La jeune femme était apparue dans des vidéos de médias filmant les protestations. Filmée de dos, sans voile, en train de se nouer les cheveux, elle se préparait à affronter les forces de l'ordre. D'après plusieurs sources, la jeune Iranienne fait partie des dizaines de victimes de la répression sanglante du régime iranien. Elle aurait été tuée par balles par la police.

Depuis l'annonce de sa mort, de nombreux messages lui rendent hommage sur les réseaux sociaux, conférant à Hadis Najafi un statut de symbole de la lutte. Elle n'est pas la seule jeune manifestante à avoir été tuée. Des jeunes hommes qui manifestent en soutien font également partie des victimes.

Selon le bilan officiel iranien non détaillé, incluant manifestants et forces de l'ordre, 41 personnes ont été tuées en neuf jours de protestations. Mais le bilan pourrait être plus lourd, l'ONG Iran Human Rights, basée à Oslo, faisant état d'au moins 54 manifestants tués.

Le chef du pouvoir judiciaire iranien a menacé dimanche de ne faire preuve d'«aucune indulgence» vis-à-vis des manifestants après neuf jours de protestations dans tout le pays contre la mort d'une jeune femme détenue par la police des mœurs.

Le président Ebrahim Raïssi avait auparavant appelé les forces de l'ordre à agir «fermement contre ceux qui portent atteinte à la sécurité et la paix du pays et du peuple».

(th)

Ton opinion