Etats-Unis – Tuée par une balle perdue pendant son sommeil

Publié

États-UnisTuée par une balle perdue pendant son sommeil

Endormie sur un canapé, une jeune fille de 10 ans a été tuée d’une balle perdue en pleine tête, la semaine dernière. Trois individus ont été arrêtés.

Lillyhanna a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Lillyhanna a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Une famille d’Elizabethton (Tennessee) a été frappée par un drame absurde, le 17 novembre dernier. Lillyhanna Davis, 10 ans, était en train de dormir sur un canapé dans la caravane familiale quand une balle a traversé le mur et l’a touchée à la tête. La jeune fille a été emmenée d’urgence à l’hôpital, où elle a succombé à ses blessures. «J’ai entendu mon mari crier, nous avons couru vers elle et mon bébé était parti», témoigne Mary, la maman de la victime.

Il s’est avéré que Lillyhanna avait été victime d’une balle perdue tirée lors d’une fusillade entre deux véhicules à 5h30 du matin. Pas moins de 21 coups de feu ont été échangés ce matin-là, écrit People. Mercredi dernier, deux jeunes hommes de 20 et 18 ans ont été localisés par la police, qui a procédé à leur arrestation le lendemain.

Jediah Glover et Jason Barber II ont été mis en examen pour meurtre au premier degré, conspiration criminelle, agression aggravée, mise en danger de la vie d’autrui et possession illégale d’armes à feu, notamment. Un troisième suspect, âgé de 20 ans, a été interpellé quelques heures plus tard. Selon un rapport de police, il s’agissait d’un règlement de comptes après une autre fusillade survenue fin octobre.

La famille de Lillyhanna, de son côté, ne s’explique pas un tel drame. «Je ne comprends pas pourquoi quelqu’un a tiré sur une caravane abritant des enfants, une famille. Elle est morte dans son sommeil. Elle n’a rien fait de mal. Nous n’avons rien fait de mal», confie Mary Davis. Effondrée, l’Américaine a vu ses deux fils lui être temporairement retirés par les services sociaux. «Ils ont dit que nos enfants n’étaient pas en sécurité avec nous et ils les ont placés ailleurs», explique-t-elle.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion