Justice – Uchishiba nie les accusations de viol

Publié

JusticeUchishiba nie les accusations de viol

L'ex-champion olympique de judo a nié les accusations de viol sur une jeune fille et maintient avoir eu une «relation consentie» avec elle lors de son procès.

L'ex champion a reconnu la relation sexuelle mais affirme qu'il ne l'a pas obtenue de force.

L'ex champion a reconnu la relation sexuelle mais affirme qu'il ne l'a pas obtenue de force.

AFP

Le Japonais Masato Uchishiba, ancien double champion olympique de judo (2004 et 2008) des moins de 66 kg, accusé de viol sur une jeune fille, a répété avoir eu une «relation consentie» à l'ouverture de son procès, à Tokyo.

Uchishiba, 34 ans, devenu entraîneur, est accusé d'avoir violé une de ses élèves d'une équipe de collège jeune fille, dans une chambre d'hôtel à Tokyo, alors qu'elle était «incapable de résister car dans un état d'ébriété», selon l'accusation. «Quand elle a repris conscience, elle a résisté et dit: "Que faites-vous? arrêtez", mais il a augmenté le son du téléviseur et lui a couvert la bouche de sa main», a poursuivi le procureur, cité par la chaîne de télévision NHK. L'identité et l'âge de la jeune fille n'ont pas été révélés. Elle aurait moins de 20 ans, selon la presse, alors que l'âge légal pour boire de l'alcool est de 20 ans au Japon.

Masato Uchishiba a été limogé de son poste d'entraîneur après l'accusation de viol

Uchishiba, marié, reconnaît la relation sexuelle, mais a répété devant les juges ne pas l'avoir obtenue de force. «Elle était indubitablement éveillée. C'était par consentement mutuel, je ne l'ai absolument pas agressée», a-t-il affirmé, toujours selon NHK. Uchishiba, déjà champion olympique en 2004 à Athènes, avait été salué en héros en obtenant la première médaille d'or japonaise à Pékin en 2008.

Après sa retraite sportive, il entraînait depuis avril 2010 la section féminine de judo de l'université de Kyushu (sud du Japon). Il a été limogé de son poste après l'accusation de viol. La direction de l'université a indiqué à l'époque qu'il avait harcelé sexuellement une étudiante après lui avoir fait boire de l'alcool, sans autres précisions.

(L'essentiel Online/ats)

Ton opinion