ArcelorMittal Florange – Ulcos, la nouvelle priorité numéro 1 de l'UE

Publié

ArcelorMittal FlorangeUlcos, la nouvelle priorité numéro 1 de l'UE

FLORANGE - Le projet de captage de CO2 passe en priorité pour la Commission européenne, a annoncé la députée Nathalie Griesbeck, ce mercredi, sur sa page Facebook.

Ulcos est passé en tête des projets éligibles au programme de financement européen et devrait être retenu en décembre par la Commission européenne.

Ulcos est passé en tête des projets éligibles au programme de financement européen et devrait être retenu en décembre par la Commission européenne.

AFP

«Je viens d'apprendre que notre projet est en première position. Si les partenaires sont prêts on va peut être gagner...», a déclaré sur sa page Facebook la députée européenne Nathalie Griesbeck, concernant Ulcos. Ce projet de captage du Co2 permettrait un investissement de 600 millions d'euros dans les deux hauts-fourneaux de Florange fermé définitivement depuis fin septembre.

Ulcos est passé en tête des projets éligibles au programme de financement européen et devrait être retenu en décembre par la Commission européenne, a annoncé mercredi une source européenne proche du dossier. «Le projet Ulcos est passé de la troisième à la première position et c'est pratiquement certain qu'il sera financé», par le programme spécial NER300, a confié cette source.

La Commission européenne a prévu
d'annoncer la liste des projets sélectionnés pour les financements «avant la fin de l'année», mais la date n'a «pas encore été arrêtée», a-t-elle précisé. Ulcos a bénéficié du fait que les Britanniques ne peuvent plus financer leurs quatre projets. Les autres projets en lice sont Belchatov en Pologne, Green Hydrogen aux Pays-Bas et Porto Tolle en Italie.

(L'essentiel Online/NS avec AFP)

Des élus lorrains demandent un délai supplémentaire

Des élus lorrains souhaitent un délai supplémentaire pour trouver un repreneur pour la filière liquide du site ArcelorMittal de Florange, afin de «mettre en phase les calendriers» d'une éventuelle reprise et du projet Ulcos. La direction d'ArcelorMittal a accordé un délai de 60 jours au gouvernement pour trouver un repreneur pour le site mosellan, soit jusqu'au 1er décembre. De son côté la Commission européenne a prévu d'annoncer la liste des projets sélectionnés pour des financements «avant la fin de l'année».

Ton opinion